Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

5 Comments

Les Déserteurs héroïques ***

10 décembre 2012 |

picto-critique-V3-3les_deserteurs_heroiques_couvPar Guillaume Carreau. Vide Cocagne, 16 €, octobre 2012.

À l’origine petit fanzine publié dans la collection « Sous le manteau », Le Déserteur héroïque a gagné un pluriel et été considérablement augmenté pour donner ce livre, premier de son auteur et véritable réussite.

les_deserteurs_heroiques_imageJohn est un cow-boy qui vit avec femme et enfants loin des rumeurs de la Guerre de Sécession. Elle finit cependant par arriver à lui, c’est la mobilisation générale et il veut à tout prix y échapper. Manque de chance, son plan a des effets indésirés : il perd la tête dans un accident et rase la ville voisine. Certes, il échappe à l’engagement, mais la guerre prend fin au même moment… Des années plus tard, nous découvrirons la ville reconstruite alors que notre cow-boy est toujours vissé à son fauteuil, devenu héros local sur un malentendu. Le jour où il se réveille enfin, il découvre une municipalité transformée, aux mains d’un marchand d’armes avec qui son fils est entré en conflit… Mais quelque chose bouge dans le cimetière et l’union forcée des villageois est de mise !

Graphiquement, Guillaume Carreau manie avec habileté un minimalisme élégant. Souvent loin des personnages, il se plaît à les installer dans un environnement où ils semblent flotter à la merci d’un destin toujours plus imprévisible. Très précis dans sa synthèse, il fait naître avec une désarmante facilité un far-west totalement absurde mais qui reste crédible dans son délire. Qu’importe les zombies et les machines folles ! Le déroulement de cette histoire suit une implacable logique, dépassant ses protagonistes mais sachant très bien où elle va. Et entraînant, au pas de course, son lecteur avec elle.

Maël Rannou

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Commentaires

  1. Un petit teaser vidéo et qq pages pour compléter cet article :
    http://videcocagne.fr/les-deserteurs-heroiques

  2. Francous Pincemi

    Je suis loin de partager l’enthousiasme du chroniqueur. Il me semble, au vu de la page présentée, que Carreau s’est largement inspiré du travail de Blain, notamment sur Gus, western également, paru chez Dargaud

  3. Maël R.

    Gus est une série excellente, mais qui n’a rien à voir dans le fond avec Les Déserteurs héroïques. Il ne s’agit dans les deux cas de western humoristique mais pour le reste du scénario difficile de trouver une ressemblance.

    Pour le dessin il y a des choses que l’on retrouve dans certains corps, il y a pire influence, et surtout c’est tout de même très léger. Les cadrages, le noir et blanc habile (Gus a une palette de couleur très importante), et le travail des visages notamment fait de Carreau bien plus qu’un émule de Blain.

  4. Francois Pincemi

    Précision pour l’auteur: non, je n’ai pas lu votre livre que je n’ai d’ailleurs pas non plus vu en librairie. Je me suis contenté de donner mon impression sur la page présentée dans la chronique de BoDoi, et notamment le truc des lignes de forces qui amplifient le mouvement

Publiez un commentaire