Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 8, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Lewis Trondheim cultive de belles « Herbes folles »

18 janvier 2019 |

Lapinot est de retour ! Le héros de Lewis Trondheim vit une aventure muette dans un petit mais épais ouvrage à L’Association, Les Herbes folles.

les_herbes_folles_couv Au départ, il y a le défi que s’est lancé Lewis Trondheim, et qu’il nous expliquait dans l’interview qu’il nous a accordée au printemps dernier : « C’est une idée qui remonte à plus de 20 ans. À l’époque, Philippe Dupuy m’a parlé de faire un dessin quotidien. Ça m’était sorti de la tête, et au Nouvel An, Guillaume Bianco est venu à la maison et m’a dit qu’il allait s’y mettre. J’ai réalisé qu’on était le 1er janvier et que c’était le bon moment pour commencer. J’ai pris un carnet dans ma bibliothèque à carnets vierges, et j’ai attaqué sans but précis. Au bout de quelques jours, j’ai compris que si je voulais tenir il me faudrait une histoire. J’avais lancé une thématique de Lapinot qui se promenait en ville, et j’ai continué en voyant s’il se passerait des trucs. »

Et des trucs, il s’en passe dans ce feuilleton diffusé sur son compte Instagram ! Lapinot marche dans la ville, mais au détour d’une rue, la nature a remplacé la grisaille, des herbes, des arbres, des animaux ont pris possession des immeubles. Le monde est dépeuplé de ses humains, la ville ploie sous la végétation et d’étranges créatures rôdent…

les_herbes_folles_image1

 

les_herbes_folles_image2Feuilleton improvisé, réalisé par séquences et diffusé de manière quotidienne, Les Herbes folles est un récit muet, drôle et palpitant, un conte fantastique en mode survival pour Lapinot. Et une nouvelle occasion pour Lewis Trondheim de montrer sa grande maîtrise narrative, car il parvient à être à la fois intéressant, compréhensible et haletant avec 365 cases de même format – même s’il « triche » un peu, découpant certaines pages en plusieurs mini-cases. C’est aussi l’occasion pour lui de se concentrer sur son dessin, trait et mise en couleurs, lui qui souvent privilégie l’histoire et les dialogues pour apposer sa patte.

Numéroté 2 dans la collection 48CC qui avait déjà accueilli la relance de Lapinot, Les Herbes folles montrent, s’il en était besoin, que Lewis Trondheim a retrouvé goût à son héros qu’il avait tué il y a bien longtemps. Et qu’il suffit parfois d’un petit défi pour lui faire vivre de nouvelles aventures dans des formats inédits (ce livre ressemble à un petit pavé qui tient dans la main). Bonne nouvelle.

___________________________

Les Nouvelles Aventures de Lapinot #2 – Les Herbes folles.
Par Lewis Trondheim.
L’Association, 19 €, 15,8 x 10,9 cm), janvier 2018.

___________________________

Publiez un commentaire