Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

L’Homme qui tua Nobunaga #1-3

2 juillet 2021 |
SERIE
L'Homme qui tua Nobunaga
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
7.99 €
DATE DE SORTIE
05/05/2021
EAN
2413028129
Achat :

L Homme qui tua Nobunaga CasePour peu que l’on s’intéresse à l’Histoire japonaise, on connaît forcément le nom d’Oda Nobunaga. Il est le premier des trois unificateurs du Japon durant l’époque Sengoku (1477 – 1573), aussi appelée « ère des provinces en guerre », qui est une période médiévale marquée par de nombreux et importants changements. Il n’est donc pas étonnant de voir bon nombre de bandes dessinées se passer à cette époque et raconter son histoire avec différentes approches. Lorgnant plus vers la réinterprétation par le biais d’un élément fantastique (Le Chef de Nobunaga) ou le réalisme (Kurusan, le samouraï noir).
Quoi qu’il en soit, à quelques détails ou omissions près (volontaires ou non), on s’en tient plus ou moins à ce qui est l’Histoire officielle… ou du moins ce que l’on en connaît, ce qui nous est parvenu et ce qui a été retenu comme juste jusqu’à aujourd’hui. Car on ne le sait que trop bien, ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire, et c’est justement sur tout cela que porte l’intérêt de cette nouvelle série.

Forcément, vous vous en doutez, si le scénariste se lance dans ce genre de récit, c’est qu’il connaît parfaitement son sujet. Il l’a tellement étudié qu’il réfute même la version officielle de la mort de Nobunaga. Il déroule ainsi sa propre version de l’histoire, afin de rétablir ce qu’il estime être la vérité. Par contre, il n’est pas toujours très accessible et il n’est pas tout le temps évident à suivre, d’autant plus qu’ici, en France, on manque souvent de repères devant le flot continu d’informations, de noms, de lieux, événements… Il tient donc au lecteur de faire lui confiance, ne serait-ce qu’au premier abord, pour ensuite approfondir les recherches.

Ce début de série est extrêmement riche, dessiné avec entrain et sait capter l’attention, pour peu que l’on s’accroche ou que l’on mette de côté certains détails. L’auteur y raconte l’histoire d’Oda Nobunaga jusqu’à sa mort en apportant son point de vue, différent de l’officiel. Un petit bémol et un avertissement avant de vous lancer néanmoins : ce manga comporte un sous-titre semblant mener une évidente culpabilité sur un personnage dont on a finalement peu parlé en 3 tomes… et Kenzaburô Akechi est un descendant de Mitsuhide Akechi, l’homme qui a officiellement poussé Oda Nobunaga à se faire seppuku lors de l’incident de Honnôji. À lire en connaissance de cause, donc.

NOBUNAGA WO KOROSHITA OTOKO -HONNOJI NO HEN 431 NEN ME NO SHINJITSU- © 2017 Yutaka Todo, Kenzaburo Akechi (AKITASHOTEN) – Traduction : Jacques Lalloz

L'homme qui tua Nobunaga_1_001_205.indd

Publiez un commentaire