Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Chef de Nobunaga #1-5

12 décembre 2014 |
SERIE
Le Chef de Nobunaga
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
8.50 €
DATE DE SORTIE
04/12/2014
EAN
B00MOYVQG2
Achat :

Un bon repas peut-il changer l’issue d’une guerre ? Instaurer la paix ? Et pourquoi pas, modifier le cours de l’Histoire ? C’est à ces questions que Ken, cuisinier du XXIe siècle, devra répondre en plein Japon féodal ! En effet, pour des raisons qu’il ignore, notre prodige des fourneaux se retrouve projeté dans le passé d’un pays en proie à la guerre civile. Devenu le chef des cuisines du seigneur Nobunaga, l’un des pionniers de l’unification du Japon au XVIe siècle, Ken devra survivre aux intrigues et à la guerre, avec pour seule arme son don pour la gastronomie. S’adaptant aux mœurs et ingrédients disponibles à cette époque, notre voyageur du temps va rapidement faire preuve d’un savoir-faire tactique hors pair.

le_chef_de_nobunaga_image1Car si la nourriture peut apaiser l’estomac criant famine, elle peut aussi transmettre des «messages», jouer sur les symboliques culturelles d’un pays pour parler aux cœurs des convives, résoudre des dissensions, voire changer le cours d’une bataille en jouant sur l’instinct de survie de ses combattants. En fait, Le Chef de Nobunaga n’est pas un livre à lire, mais à déguster ! De par la richesse inventive des plats présentés, mais aussi par l’ingéniosité de son héros à jouer sur les papilles (et donc les sentiments) de ses personnages. Alors oui, on peut y croire ! Croire qu’effectivement, un bon repas peut changer le cours de l’Histoire ! Mais Ken veut-il réellement modifier le futur de son pays… et donc du monde ?

Avec son graphisme semi-réaliste plutôt académique mais maîtrisé, ce manga tire surtout son épingle du jeu, non seulement grâce à son étalage de recettes alléchantes, mais grâce à la richesse de son scénario documenté et épique. Si les profanes auront du mal à retenir le nom de tous les protagonistes, l’intrigue reste toujours digeste et l’on se délectera de son souffle romantique et des nombreuses scènes d’action et de suspense, donnant envie de dévorer la suite à chaque fin de tome ! Une envie d’ailleurs partagée par le Festival international de la BD d’Angoulême, qui a sélectionné ce manga pour la compétition 2015. Un manga 4 étoiles on vous dit !

Kara

le_chef_de_nobunaga_image2

 

Publiez un commentaire