Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

8 Comments

Lorsque nous vivions ensemble #1 ****

23 septembre 2009 |

lorsque_nous_vivions_ensemble_couv.jpgbravo.jpgPar Kazuo Kamimura. Kana, 18 €, le 4 septembre 2009.

L’amour, la vie à deux, les raisons d’un engagement. Autant de thèmes abordés tant de fois dans la fiction moderne qu’ils semblent aujourd’hui bien désuets. Et pourtant, rares sont les oeuvres qui ne se contentent pas de la surface des choses, et prennent le temps et le soin de disséquer une relation amoureuse dans ses plus infimes détails. Lorsque nous vivions ensemble fait partie de celles-là, et c’est un véritable chef d’oeuvre.

lorsque_nous_vivions_ensemble_image.jpgOn suit Kyôko et Jiro, jeune couple vivant ensemble dans le Tokyo des années 70. Un concubinage choisi, mais les amoureux souffrent du regard des autres, aucun des deux n’osant avouer à leur entourage vivre en couple sans être marié. Ils se contentent d’amour, d’eau fraîche et de dessin (lui est illustrateur, elle travaille dans une agence de design), mais se posent sans cesse les questions: pourquoi sommes-nous ensemble? et – plus largement –  que signifie notre amour? En réponse à ces interrogations existentielles, un leitmotiv: « L’amour se présente toujours comme un ensemble de fautes. S’il est beau malgré tout… c’est certainement parce que les fautes commises par l’homme et la femme sont belles. Et si l’amour se termine toujours par des larmes… c’est certainement parce que l’amour lui-même est un réservoir de larmes. Le gîte de l’amour lorsque nous vivions ensemble. »

Kazuo Kamimura (dessinateur de Lady Snowblood) détaille le quotidien de ce couple mal à l’aise, qui se déchire quand il pense à l’avenir, profite de l’odeur du printemps ou du bruit des vagues, et transforme sa douleur en formidable passion physique. Au cours de chapitres tour à tour intimes, poétiques, allégoriques ou sordides, l’auteur brosse les multiples facettes de la relation amoureuse, faite de passion, de confiance et de doutes. Si la couverture pleine de vie évoque Audrey Hepburn sur le scooter de Gregory Peck dans Vacances romaines, ce volumineux manga rappelle un autre film de l’actrice, un de plus beaux jamais réalisés sur le début et la fin d’une histoire d’amour: Voyage à deux (Two for the road de Stanley Donen, 1967). L’écho du cinéma se fait aussi sentir dans les cadrages, du gros plan de détail au panoramique, dans un style en résonance avec la Nouvelle Vague européenne. Mais c’est de la bande dessinée, avec son rythme propre et son texte poétique.

Au fil de ces 700 pages au découpage audacieux et aux images métaphoriques, on sourit, on tremble, on pleure. Bref, on vit. Car c’est bien de ça dont il s’agit dans cette magistrale bande dessinée: l’amour, c’est beau et triste comme la vie.

Achetez Lorsque nous vivions ensemble T1 sur Amazon.fr
Commandez le tome 2, annoncé pour octobre
Commandez le tome 3, annoncé pour décembre

Commentaires

  1. Juliette59

    Très beau manga, je le conseille a tout le monde !

  2. Juliette59

    Très beau manga, je le conseille a tout le monde !

Publiez un commentaire