Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

8 Comments

Merluche éditions plonge dans le grand bain des comics

17 août 2009 |

merluche_intro.jpgLa publication de comics américains en France n’est pas réservée à quelques éditeurs puissants. Alors que le géant Panini truste l’importation des catalogues Marvel et DC Comics, et que quelques autres – dont Delcourt – parviennent à mettre la main sur des titres savoureux, les jeunes éditions Merluche annoncent (en exclusivité sur BoDoï) le lancement d’une nouvelle licence et d’un comics 100% français pour le prochain Festival d’Angoulême. Thomas Rivière, blogueur de 32 ans et jeune fondateur de Merluche, nous raconte sa passion pour la BD made in US et les aléas de l’achat de droits étrangers.

Se lancer dans l’édition de comics de super-héros en France n’est pas monnaie courante…
merluche_dynamo5.jpgC’est vrai que c’est un sacré challenge, personne ne nous attend là. Mais je suis passionné par les comics depuis longtemps, et j’ai envie de faire découvrir aux lecteurs francophones des titres qui ne sont pour l’heure disponibles qu’en version originale. J’ai créé une petite structure, avec des moyens limités, donc pas question de multiplier les titres dans un premier temps. Je préfère miser sur la qualité et pratiquer une politique de prix raisonnables. Mon modèle en la matière: les éditions Delcourt, qui publient de bonnes histoires sous la forme de beaux bouquins.

Quels titres allez-vous publier ?
Ma première licence sera Dynamo 5, un récit de super-héros scénarisé par Jay Faerber et dessiné par le Turc Mahmud Asrar, publié aux États-Unis par Image Comics. Il met en scène cinq enfants illégitimes d’un super-héros ultime fraîchement décédé, qui se retrouvent chacun avec l’un des pouvoirs de leur papa. Ils vont bien sûr devoir sauver le monde ensemble… Sans pour autant concurrencer les grosses machines de Marvel, cette série connaît un certain succès Outre-Atlantique, et je pense qu’elle peut trouver son public en France. merluche_anonyman_rocafort.jpg Ensuite, je vais publier Anonyman, une série de Frédéric Mur, un tout jeune auteur français hyper doué. J’en ai co-écrit le scénario: il s’agit de l’histoire d’un héros sans visage, ça se passe à la campagne et c’est plein d’humour. L’auteur américain Kenneth Rocafort (Madame Mirage) devrait réaliser la couverture! Ces deux livres seront prêts en janvier prochain, pour le Festival d’Angoulême.

Vous étiez sur les rangs pour publier en France The 99, une série sur des super-héros musulmans. Est-ce tombé à l’eau?
Les droits de cette série née au Koweït, qui a rencontré un énorme succès dans le monde musulman, sont libres depuis le 1er août. Nous sommes plusieurs éditeurs sur le coup. Je pense que le concept a un très fort potentiel en France, mais c’est peut-être un peu trop gros pour une première publication… Je suis encore débutant, j’apprends le métier! Pour l’instant, je préfère garder mon énergie pour mes autres titres; je misais un peu sur l’écho médiatique qu’aurait engendré la publication de The 99, mais tant pis. Toutefois, je n’ai pas complètement lâché l’affaire: si je trouve un investisseur et que les droits sont toujours libres, je me lancerai.

Quelles sont les autres difficultés auxquelles est confronté un jeune éditeur ?
La trésorerie d’abord. Il faut avancer les droits pour acquérir une licence, rémunérer les auteurs, payer la moitié de l’impression avant qu’elle ne soit réalisée. merluche_anonyman_flora.jpg C’est pourquoi je vais faire imprimer les 2000 exemplaires de Dynamo 5 en Chine: ça allonge les délais, mais les tarifs sont très compétitifs. Anonyman sera quant à lui imprimé en Italie.

Il faut ensuite trouver sa place en librairies…
Oui, c’est pour cela que je cherche encore un diffuseur. Je suis en contact avec Makassar et le Comptoir des indépendants, mais ils n’ont pas l’habitude des comics et sont un peu frileux. De toute façon, mes livres seront en vente en direct sur le site de Merluche. Après, je compte sur le bouche à oreille, qui fonctionne bien en matière de comics.

Après Dynamo 5 et Anonyman, quels sont les projets ?
J’aimerais pouvoir sortir le deuxième volume de Dynamo 5 rapidement, en juin 2010 par exemple. Et je lorgne sur une autre série signée par un grand scénariste américain… Mais chaque chose en son temps!

Propos recueillis par Benjamin Roure

Plus d’infos sur:
– Le site de Merluce éditions.
– Le blog de Thomas Rivière: ComicsPlace

Images © Image Comics – Kenneth Rocafort – Merluche éditions /  Photos © BoDoï

Commentaires

  1. Raphael

     » […] Makassar et le Comptoir des indépendants, mais ils n’ont pas l’habitude des comics et sont un peu frileux.  »
    Cette phrase me laisse perplexe, Makassar n’a-t-il pas été le diffuseur de Panini au tout début des 100 % Marvel ? Et puis le comptoir des indépendants est connu pour leur catalogue hétéroclyte aux formats divers et variés.
    Est-ce vraiment le format comics qui pose problème ?

  2. Raphael

     » […] Makassar et le Comptoir des indépendants, mais ils n’ont pas l’habitude des comics et sont un peu frileux.  »
    Cette phrase me laisse perplexe, Makassar n’a-t-il pas été le diffuseur de Panini au tout début des 100 % Marvel ? Et puis le comptoir des indépendants est connu pour leur catalogue hétéroclyte aux formats divers et variés.
    Est-ce vraiment le format comics qui pose problème ?

  3. Ce n’est pas une question de format, mais de temps et de place. Merluche n’est pas prioritaire dans les catalogues car plus jeune. Mais ca devrait se regler à la rentrée.

  4. Ce n’est pas une question de format, mais de temps et de place. Merluche n’est pas prioritaire dans les catalogues car plus jeune. Mais ca devrait se regler à la rentrée.

Publiez un commentaire