Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Perle blanche #1 **

11 décembre 2009 |

perle_blanche_couvpasmalPar Laurence Baldetti et Sébastien Floc’h. Glénat, 13 €, le 30 septembre 2009.

Voilà un nouveau genre de pirates de BD: les libérateurs d’esclaves. Perle et Blanche sont ainsi deux combattantes de la liberté, l’une magicienne, l’autre guerrière, toutes deux agissant sous l’ombre bienveillante du vaudou. Ce qui déstabilise l’aristocratie européenne locale, qui prospère en Afrique en faisant commerce des épices et des habitants. Et c’est là que débarque un enquêteur-anthropologue-humaniste…

perle_blanche_imageÇa bondit, ça se bagarre, ça explose et ça court dans tous les sens. Rien à dire, cette Perle blanche ne manque pas de rythme. Les événements s’enchaînent avec aisance, les personnages sont rapidement, mais suffisamment, brossés. Bref, on se laisse facilement emporter par cette BD d’aventures historiques, qui privilégie l’humour et l’action. Une intrigue pas très originale, mais qui parvient à ne pas tomber dans la facilité. Cependant, on est parfois un peu déstabilisé par le dessin de Laurence Baldetti, qui alterne le meilleur avec le moyen. En effet, alors que ses cadrages sont judicieux, ses scènes de mouvement ultra-fluides, ses décors détaillés, on regrette les quelques grimaces figées sur les visages et une mise en couleurs manquant parfois de sobriété. Gageons que la jeune auteure, dont c’est le premier long récit en bandes dessinées, saura tirer le meilleur d’elle-même dans le second volume de ce diptyque: elle est pleine d’un talent brut qu’il lui convient désormais de dompter.

Achetez Perle Blanche T1 sur Amazon.fr

Commentaires

  1. JL

    On va surement dire que j’ai l’esprit mal placé, mais je trouve que comme titre « Perle blanche » il fallait oser !

  2. JL

    On va surement dire que j’ai l’esprit mal placé, mais je trouve que comme titre « Perle blanche » il fallait oser !

Publiez un commentaire