Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 25, 2017















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Pline #1-2

2 février 2017 |
SERIE
Pline
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
8.45 €
DATE DE SORTIE
18/01/2017
EAN
2203132434
Achat :

En l’an 79, l’éruption du Vésuve touchait Pompéi et ses environs et allait entraîner la mort de l’écrivain et naturaliste romain Pline (dit Pline l’Ancien). La vie de cet érudit est ici racontée par son jeune scribe Euclès, qui voyage avec lui et son soldat Félix. En décalage avec son époque, Pline se passionne pour les phénomènes naturels, qu’il tente d’expliquer autrement que par la volonté divine. Lorsqu’il est sommé par Néron d’interrompre son périple et de regagner Rome, Pline compte bien tout faire pour retarder son retour, ce qui ne manque pas de courroucer l’empereur…

pline_image1Après le succès de Thermae Romae, Mari Yamazaki réembarque pour la Rome antique, cette fois-ci dans une série à l’accent résolument plus historique que comique. La mangaka collabore sur Pline avec Tori Miki, qui nous offre de superbes décors, avec un souci du détail poussé à l’extrême, comme dans la séquence consacrée au “cabinet de curiosités” de Pline, où se côtoient crânes d’animaux, espèces exotiques et plantes médicinales.

Malgré des premiers chapitres un peu mous, la série prend véritablement son envol dans le deuxième tome, qui développe les personnalités de Félix et d’Euclès, et qui nous présente la Rome du Ier siècle. Plus que la biographie romancée de l’auteur de l’Histoire naturelle, on a alors affaire à une vraie chronique sociale de la vie dans une grande capitale de l’Antiquité, et on prend plaisir à partager le quotidien des habitants du Trastevere, quartier populaire et malfamé de la ville.

Ce manga est également l’occasion de redécouvrir des grandes figures sous un autre jour. Si Pline impressionne par sa culture et sa curiosité, il n’en reste pas moins farceur et têtu, comme en témoigne sa réticence à obéir aux ordres, et on nous rappelle que Néron, souverain tyrannique à l’origine du massacre des chrétiens, était aussi féru d’art et de culture grecque.

Le pari est réussi pour les deux auteurs, qui étaient d’ailleurs invités d’honneur en 2017 à Angoulême, avec une série qui ravira les amateurs d’Histoire antique, et dont on attend la suite avec impatience.

pline_image2

Publiez un commentaire