Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 26, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

The Voices of a Distant Star

27 juillet 2021 |
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
8.20 €
DATE DE SORTIE
26/05/2021
EAN
2811657770
Achat :

Voices 01Bien avant Your Name ou encore Garden of Words, le célèbre réalisateur de long-métrages animés Makoto Shinkai oeuvrait sur des court-métrages, plutôt méconnus du grand public occidental. L’une de ses plus belles réussites fut The Voices of a Distant Star, un court dessin animé d’environ 25 minutes, réalisé en 2002. Il occupait alors quasiment tous les postes clés de cette production, qui pourtant affichait déjà une ambition formelle, principalement au niveau des décors, assez colossale. Surtout pour un projet indépendant, à sa réalisation véritablement artisanale.

L’histoire contait alors le destin cruel de la jeune Mikako. Envoyée dans l’espace en 2047 pour y être pilote de robots de combat, elle entamera un voyage aux confins de l’espace connu. Mais son amoureux Noburu est resté sur Terre et communique avec elle par des messageries qui n’ont rien d’instantanées. En effet, plus Mikako s’enfonce dans les méandres de l’univers, plus ses messages mettent des jours, des mois, voire des années à arriver sur Terre… L’amour à distance est certes difficile, mais lorsque cette distance se compte en années lumières, que reste-t-il alors des sentiments et des espoirs des deux amoureux?

Adaptant donc l’œuvre de Makoto Shinkai en 2005, le manga reprend plutôt fidèlement sa trame principale. Bien qu’il ne puisse profiter des superbes couleurs du métrage original, l’auteur Mizu Sahara réussit à créer un beau manga atmosphérique qui reprend les thèmes chers du réalisateur, comme les relations amoureuses complexes ou encore, et surtout, les difficultés de communication. À noter que pour le coup, le manga se termine un peu différemment du film. Si ce dernier laissait une fin ouverte, préférant un ressenti émotionnel qu’une vraie conclusion, le manga propose une fin alternative joliment menée, et s’inscrivant dans la logique du petit univers créé par Makoto Shinkai. Cela reste touchant, optimiste, et interroge sur la force des sentiments malgré le temps qui passe, et les distances qui semblent infranchissables… Même si c’est à l’autre bout de l’univers.

 Kara

© Makoto Shinkai / CWF / Mizu Sahara/ Kodansha Ltd.

Voices 02

Publiez un commentaire