Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

14 Comments

BD numérique: quelle offre tarifaire ?

16 septembre 2009 |

Tout doucement, l’offre de BD numérique s’étoffe. Avec la création pour mobiles de Lewis Trondheim ou le potentiel des tablettes grand format, on peut espérer pour les mois à venir avoir accès à un catalogue large et diversifié de bandes dessinées pour écrans. Mais quid du juste prix pour un « album » numérique ?

Le lancement demain 17 septembre d’une nouvelle offre numérique par le site Place des éditeurs permet de se poser la question. La filiale du groupe Editis lance en effet 26 titres issus du catalogue de ses différentes marques (Hors collection, Belfond, Le Pré-aux-Clercs, Presses de la Cité, Solar…), en format pdf ou epub (format créé pour les livres électroniques). place_des_editeurs.jpg Parmi les premiers titres annoncés, essentiellement des romans, des essais ou des livres pratiques: L’Autodictionnaire Simenon (Pierre Assouline, Omnibus), Le guide Parker des vins de France (Solar) ou encore la reprise du Traité de vampirologie (Pré-aux-Clercs)… Mais ce seront en réalité 120 références qui seront disponibles en téléchargement, car certains titres – comme les guides de voyage Lonely Planet – seront vendus découpés en chapitres.

Place des éditeurs proposera des offres variées. Ainsi, le prix d’un livre numérique en avant-première, disponible 15 jours avant la sortie de la version papier, pourra être majoré de 20% et le nombre de téléchargements sera réduit. Pendant les neuf mois suivant la sortie du livre en librairie, la version numérique coûtera 20% moins cher, mais ne sera lisible que 90 jours. Au-delà de neuf mois, les titres seront vendus sans limite de consultation. livre_numerique.jpg Enfin, il faut noter que ces livres numériques sont protégés via des DRM, qui ne permettent que quatre copies.

Si la vente en chapitres des onéreux guides Lonely Planet semble une idée astucieuse (de 2 à 4 € le chapitre), le reste de l’offre paraît bien peu attractive, au regard des prix et des restrictions. Toutefois, elle pourrait donner des idées à la bande dessinée. Soleil avait d’ailleurs déjà proposé une vente par chapitre de ses Blondes sur iPhone, avec Ave!Comics. Pour l’heure, les éditeurs de BD adaptées pour écrans semblent partis sur une base d’environ 5 € l’album traditionnel, soit une réduction de plus de 60% par rapport à la version papier. Et des opérateurs comme Digibidi proposent aussi la possibilité de louer des albums pour encore moins cher. Enfin, la question se pose d’un abonnement de type illimité, comme Relay ou Le Kiosque le proposent pour les magazines. Avec pour conséquence de toutes ces pistes, la rétribution des auteurs, éditeurs, diffuseurs, qui doivent essentiellement compter sur le volume de vente pour espérer gagner leur vie.

Et vous, combien seriez-vous prêt à payer pour un « album » numérique ? Vous pouvez vous exprimer dans les commentaires, ou via le sondage dans la colonne de droite.

Source: Livres Hebdo

Commentaires

  1. 30% du prix du livre vu qu’on enlève le libraire, le diffuseur et tout ça.

  2. 30% du prix du livre vu qu’on enlève le libraire, le diffuseur et tout ça.

  3. 30% me parait peu étant donné qu’il y a le cout du traitement numérique. Une adaptation de BD par exemple est couteuse.

  4. 30% me parait peu étant donné qu’il y a le cout du traitement numérique. Une adaptation de BD par exemple est couteuse.

  5. Sauf si on imagine une BD créée et vendue par l’auteur lui-même… C’est à ça que vous pensiez Gally? Parce que sinon, il y a effectivement « l’adaptateur » de l’album à rémunérer, plus une commission pour la plateforme de vente (« le libraire numérique »)…

  6. Sauf si on imagine une BD créée et vendue par l’auteur lui-même… C’est à ça que vous pensiez Gally? Parce que sinon, il y a effectivement « l’adaptateur » de l’album à rémunérer, plus une commission pour la plateforme de vente (« le libraire numérique »)…

  7. Samsarra

    Dans la détermination du prix, on oublie trop souvent la TVA : 19,6% pour un livre numérique, 5,5% pour un livre papier… Il y aurait là matière à lobbying pour les lecteurs passionnés !

  8. Samsarra

    Dans la détermination du prix, on oublie trop souvent la TVA : 19,6% pour un livre numérique, 5,5% pour un livre papier… Il y aurait là matière à lobbying pour les lecteurs passionnés !

  9. Je suis d’accord avec les 30% !

  10. Je suis d’accord avec les 30% !

  11. BLANC

    Plus les frais d’ophtalmo à s’user les yeux sur un écran d’ordinateur…

  12. BLANC

    Plus les frais d’ophtalmo à s’user les yeux sur un écran d’ordinateur…

Publiez un commentaire