Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 18, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Bienvenue à l’usine

13 mars 2019 |
SERIE
Bienvenue à l'usine
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
15 €
DATE DE SORTIE
15/02/2019
EAN
2379360022
Achat :

bienvenue_a_lusine_image1Cela pourrait être la Lorraine, la Sarre ou bien toute autre région où l’industrie lourde a façonné les hommes et les paysages. Une usine rouge déversant ses volutes noires se tient là : impressionnante et presque vivante, avalant les hommes et leurs âmes. Le narrateur-héros, une sorte de double de l’auteur Bastien Bertine, décide d’y travailler pour comprendre ce qui se joue à l’intérieur. Armé de son calepin et de son crayon, il part à la rencontre de ce monde de bruit, de métal mais aussi d’hommes façonnés par ce dur labeur. 

Bastien Bertine réussit par ce petit opus politique – comme de nombreux ouvrages de la collection Soudain des éditions Vide Cocagne, comme le très réussi El Mesias – à renouveler ce que Charlie Chaplin avec Les Temps modernes ou Diego Rivera avec Detroit Industry avaient fait en leur temps : une critique de l’industrialisation et de ses méfaits ou comment des hommes avaient été broyés par des machines. C’est synthétique et efficace. Un trait simple dessine des silhouettes fugaces et touchantes. De manière très habile, l’auteur fait émerger de la sensibilité chez les ouvriers, notamment chez « l’Ogre », ce collègue au corps volumineux derrière lequel se cache une profonde empathie. L’emploi d’une colorisation franche et vive, utilisée dans un contre-emploi salvateur, permet d’éviter de tomber dans une redondance avec le propos. Et elle apporte une certaine poésie à ce petit bouquin qui, une fois fermé, laisse la trace d’une profonde humanité, plus que d’un désespoir de lutte de classes.

Une réussite pour Bastien Bertine qui redonne un sens à la vie de ses ouvriers en soulignant au-delà des apparences la persistance du beau de l’âme humaine qui lutte dans un monde hostile.

bienvenue_a_lusine_image2

Publiez un commentaire