Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Bodyworld ****

3 décembre 2010 |

bodyworld_couvbravoPar Dash Shaw. Dargaud, 29 €, novembre 2010.

Après le grand coup frappé par son premier et monumental roman graphique (Bottomless Belly Button) et la confirmation de son talent de narrateur avec Virginia, on attendait un peu Dash Shaw au tournant (on peut relire son interview réalisée en 2009). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce jeune auteur (il n’a pas 30 ans) est encore en phase ascendante. Bodyworld, publié en feuilleton sur le web (et lisible en VF et en épisodes ici) et désormais compilé dans un superbe ouvrage, en est une preuve brillante.

bodyworld_image1Situé dans un futur proche, ce long récit met en scène le professeur Panther, botaniste émérite, pas très équilibré mentalement, et accro à son métier: tester les végétaux inconnus pour déterminer leur potentiel hallucinogène. Une plante curieuse est découverte dans une cité utopiste et reculée, il s’y rend, la fume et constate qu’elle déclenche une sorte de super-empathie: une fois stone, il peut « lire » le corps d’un individu présent dans la même pièce, voir ses souvenirs, ressentir ses émotions…

A nouveau, Dash Shaw explore le terrain des sens (toucher, odorat, goût…), mal défriché en bande dessinée. Et parvient à créer un livre ultra sensoriel, dont les personnages s’installent les uns dans les autres pour percevoir des émotions inédites. Sa plus grande réussite est ainsi de reproduire ces sensations partagées, mêlées, diluées. Par un découpage sans bavure et une intelligente superposition de traits et de couleurs, il rend lisible et compréhensible une histoire basée sur des trips hallucinatoires, trips qu’il est toujours compliqué de mettre en scène, dans n’importe quel médium.

Bodyworld aborde aussi avec justesse et pudeur les thèmes de l’entrée dans l’âge adulte et de la difficile communication entre les hommes et les femmes. Le tout dans un décor de SF qui lorgne vers l’imagerie de la riante Amérique des années 50, faisant ainsi flotter dans l’air un petit parfum de Twin Peaks. Le mélange de techniques graphiques (plume, couleurs informatiques, peinture…) et l’audace du sujet portent cet univers au-delà de la chronique adolescente façon Virgin Suicides ou Donnie Darko. Dash Shaw cherche l’adéquation totale entre le fond et la forme et la trouve avec une aisance déconcertante. Et même si on a envie qu’il produise encore plein de bandes dessinées de cet acabit, on se plaît à imaginer ce qu’il pourrait créer ailleurs, au cinéma par exemple…

bouton_nbd Achetez Bodyworld sur Fnac.com
Achetez Bodyworld sur Amazon.fr

bodyworld_image2

Commentaires

Publiez un commentaire