Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 15, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Dans la valise de… Léonie Bischoff

13 août 2018 |

Tout l’été, BoDoï interroge des auteurs de bande dessinée pour savoir ce qu’ils vous conseillent de lire, regarder, aller voir pendant l’été. Histoire de prendre un bon bol d’air frais et de culture, récente ou non. BD, roman, série, film, disque, exposition, spectacle, ils partagent avec vous leurs coups de coeur. Après les conseils de Xavier Coste, nouvelle étape avec Léonie Bischoff (Naissance de la Bible, Le Prédicateur...).

Une BD

comme_un_frisson_couvComme un frisson, la première bande dessinée d’Aniss El Hamouri (Vide Cocagne), m’a vraiment secouée. Il y a une force et une précision de frappe déstabilisantes dans ce récit. Le dessin lui-même frissonne par moment, hurle à d’autres, c’est un ouvrage qui se ressent physiquement pendant la lecture. Un remarquable mélange de violence et de douceur…

Une expo

« Afrique, les religions de l’extase », au Musée d’Ethnographie de Genève. Le MEG est un de mes musées préférés (je suis genevoise d’origine), non seulement pour ses collections, mais pour la qualité et la créativité de sa scénographie, chaque expo temporaire est un monde en soi. Les ouvrages qui accompagnent ces expos sont également passionnants, permettant d’aller plus loin dans la recherche et la réflexion. Je n’ai pas encore vu celle-ci, qui se tient jusqu’au 6 janvier, mais c’est sur mon programme de l’été !

Je sais qu’en plus d’objets issus de la collection du MEG, elle présente les travaux de 5 photographes, des films donnant la parole aux adeptes eux-mêmes, ainsi que des installations vidéo d’un artiste éthiopien.

Sans titre - Okerenkoko, royaume de Gbaramatu - Christian Lutz, Nigeria, delta du Niger, Mai 2010 © Lutz / MAPS

Sans titre – Okerenkoko, royaume de Gbaramatu –
Christian Lutz, Nigeria, delta du Niger, Mai 2010 © Lutz / MAPS

Une série

BoJack Horseman, sur Netflix [NDLR : c’est amusant, Sophie Guerrive a aussi choisi cette série!]. J’ai été souvent touchée, souvent amusée, souvent révoltée par cette série d’animation et ses personnages. Elle a la particularité de mélanger des personnages animaliers et humain, et d’aborder des thématiques actuelles avec un mélange de cruauté et de compassion que je trouve très efficace. Aucun personnage n’est monolithique, et au fil des saisons, leurs mentalités évoluent… De plus, la bande-son est souvent très chouette !

Publiez un commentaire