Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 21, 2024















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Evol #1-2

16 mai 2023 |
SERIE
Evol
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
19.99 €
DATE DE SORTIE
12/04/2023
EAN
2413048170
Achat :

On connaît la chanson : à grands pouvoirs, grandes responsabilités. Mais qu’adviendrait-il si les super-pouvoirs en question apparaissaient chez des ados en souffrance, harcelés au lycée ou violentés à la maison ? Et que ces gamins brisés se découvraient une capacité à percer des trous avec le doigt, voler ou manipuler des flammes, ensemble, à la faveur d’un groupe de parole dans une unité psychiatrique ? N’auraient-ils pas envie de tout faire exploser, de montrer aux autres, et surtout aux adultes, que le temps des humiliations est terminé ? Et si la police et les super-justiciers officiels s’en mêlent, alors c’est l’anarchie et la guérilla urbaine qui couvent…

evol1-image1Arpentant des thématiques toujours plus proches de celles de ses homologues occidentaux, Atsushi Kaneko se penche ici sur le mythe super-héroïque, mention pétage de plombs. Un sous-genre en soi, presque, depuis les Watchmen et le Dark Knight de Frank Miller, poussé à son paroxysme dans des oeuvres plus récentes telles celles de Warren Ellis (Black Summer et ses rejetons), Mark Millar (Kick Ass) ou Garth Ennis (The Boys). Ici, le mangaka reprend les idées principales de ses confrères, augmentées de références plus mainstream comme la série Misfits, dans un environnement japonais, certes, mais suffisamment urbain et standardisé pour éviter l’écueil culturel et les références à d’autres seinen. Car c’est toujours du côté du film noir déviant et de l’étrangeté à la David Lynch que lorgne l’auteur de Wet Moon et Deathco, construisant chapitre après chapitre un univers poisseux et inquiétant. Notamment grâce à un trait d’une finesse et d’une sobriété toujours plus poussées, là aussi se détachant des codes du manga pour regarder vers l’Europe ou les États-Unis.

Par moments brillant, par moments un peu confus, Kaneko mène le lecteur en bateau, traîne un peu en longueur, à tel point qu’on se demande s’il sait vraiment où il va. Mais c’est peut-être aussi car il aime, à la manière d’un certain cinéma indépendant, regarder évoluer ses ado-héros empruntés, dans leur maladresse, leurs doutes, leurs contradictions. Un choix intéressant, suffisant pour nous emmener avec lui dans cette histoire au bord du vertige.

©Kaneko Atsushi 2021 / KADOKAWA CORPORATION

evol1-image2

Publiez un commentaire