Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Gunslinger Girl #10 ***

27 mai 2009 |

gunslinger10_vignette.jpgbien.jpgPar Yu Aida. Asuka, 8,50 €, le 9 avril 2009.

La chambre de la douce et jolie Triela est parsemée de peluches, de poupées… et d’un fusil de sniper! Non, ce n’est pas un jouet, car à peine entrée dans l’adolescence, Triela est devenue une tueuse au service de la Social Welfare Agency. Cette société italienne est en fait la couverture d’une agence gouvernementale utilisant des petites filles à l’allure innocente pour faire le sale boulot des politiques (meurtres commandés, anti-terrorisme). La plupart des gamines ont connu une enfance traumatisante: abandon, maltraitance, viol. Au bord de la mort, ces petits anges déchus ont étés entièrement remodelés par la cybernétique et conditionnés mentalement pour obéir aveuglément à leurs supérieurs, sortes de grands frères protecteurs… ou manipulateurs !

gunslinger_girl_image1.jpgL’auteur Yu Aida s’éloigne des cartes postales romaines pour nous offrir une Italie crédible, servie par un graphisme semi-réaliste clair, une mise en scène à la fois douce et dynamique, le tout dans un contexte géopolitique et social documenté. On assiste ainsi à une véritable « tragédie d’action », où l’innocence est bafouée à chaque chapitre. Les fusillades succèdent aux scènes intimistes, dans lesquelles les jeunes tueuses retrouvent le temps d’un soir une vie normale de petite fille sage. Aucune morale à deux sous ne vient entacher le quotidien de ces petits robots conscients de leur endoctrinement, et prêts à tout pour ne pas perdre « l’amour » de leur nouvelle famille. Même les militaires ont ainsi des cas de conscience et certains vont même jusqu’à se rebeller.

Dans ce dixième tome, l’émotion atteint son paroxysme, les sentiments des héroïnes envers leurs tuteurs explosent. Si certaines considèrent encore ceux-ci comme des grands frères attentionnés, d’autres nourrissent des sentiments plus ambigus qui mettront peut-être mal à l’aise le lecteur. Qu’importe, car la longue agonie de nos enfants soldats commence. En effet, les cyborgs ont une durée de vie limitée, et leurs souvenirs commencent à s’effacer… Elles n’ont pas peur de mourir, mais craignent simplement qu’on les oublie.

Kara

Achetez Gunslinger Girl T10 sur Amazon.fr
+ d’infos sur NouvellesBD.com

gunslinger_girl_image2.jpg

Commentaires

Publiez un commentaire