Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Happy Project #1

25 mars 2014 |
SERIE
Happy Project
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
6.99 €
DATE DE SORTIE
19/02/2014
EAN
2302037189
Achat :

Les chiffres ne mentent pas : au Japon, le vieillissement de la population est critique. Dans le manga d’Hirokazu Ochiai, les jeunes de 18 ans sont tenus de participer à un rassemblement estival destiné à promouvoir le mariage où, répartis en groupes mixtes, ils doivent apprendre à se connaître et repartir fiancés avant la fin du stage. Vous l’aurez compris, Happy Project est le Battle Royale de l’amour, où sourires et yeux doux remplacent véhémence et coups de couteau. Et pourtant…

Happy-Project-1-caseSous ses airs de comédie romantique au dessin stéréotypé, Happy Project reflète les abcès de nos sociétés modernes. La pression sociale investit profondément le volume, elle brûle les planches, sous le masque de ces jeunes gens polis, avenants, forcés de se conformer au sacro-saint modèle de la cellule familiale. Un devoir citoyen, pour le bien commun. Un bien si nécessaire que le système met en scène le sentiment amoureux à la manière des pires émissions de télé-réalité, où chacun se pavane pour grapiller un vote. Ce modèle, la culture de l’échec en est le ciment. Car ceux qui ressortent célibataires à la fin du mois sont traités en parias, ils risquent l’exclusion sociale et la misère.

Avatar d’un idéalisme naïf, Sôta est l’un de ces soldats du coeur ; d’un tempérament insipide, il se plie volontiers à l’autorité et espère séduire la jolie starlette que le hasard a placée dans son groupe. Mais ce tome prenant et mouvementé lui apprendra que le «Happy Project» est un bien triste paradis : celui de la jalousie, des ronces et de la perfidie – on l’imagine déjà gagner en conscience, désobéir, retourner vers son amie d’enfance assignée à un autre camp. Autour de lui, les personnages surprennent et sortent du carcan qu’on les imaginait occuper. Alors, devant cette couverture aux êtres souriants, souvenez-vous que tout n’est qu’apparence. N’oubliez jamais l’égoïsme, les faux semblants et l’hypocrisie.

© OCHIAI Hirokazu / Kodansha Ltd.

 

Happy-Project-1-planche

Publiez un commentaire