Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 25, 2017















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Intégrales, recueils et patrimoine : une sélection d’été

12 août 2015 |

Il n’est pas trop tard pour emporter de gros pavés BD pour vos vacances. Voici quelques idées, dans des styles fort différents.

crepax-jekyllMaître italien

Après un recueil rassemblant les adaptations de Frankenstein et Dracula, Actes Sud BD publie un nouveau gros volume d’adaptations de classiques de la littérature par le dessinateur italien Guido Crepax (1933-2003). Dr Jekyll et Mr Hyde (Robert L. Stevenson), Le Tour d’écrou (Henry James), Les Trois Enquêtes du Chevalier Dupin (dont le Double assassinat dans la rue Morgue, d’Edgar Poe) et Histoire de ma vie de Giacomo Casanova. Ce ne sont pas forcément les plus belles planches du génial dessinateur d’Histoire d’O ou de La Vénus à la fourrure, mais on retrouve ici tout ce qui fait son charme unique : un trait longiligne et mouvant, des compositions de planches audacieuses et un goût prononcé pour l’érotisme. Cela au service des plus fascinants textes fantastiques du XIXe siècle, que demander de mieux ?

valentina-couvAjoutons qu’Actes Sud profite du 50e anniversaire de la création du personnage-phare de Crepax, Valentina, pour proposer en petit format Valentina, biographie d’un personnage, recueil de quatre histoires autour de cette intrigante et sulfureuse brunette des années 1960-70 au physique inspiré par Louise Brooks. Oniriques, psychiques, sexuelles, modernes et ayant fortement influencé nombre de dessinateurs par la suite, les aventures de Valentina sont un monument du 9e art, aujourd’hui de nouveau accessible.

Dr Jekyll et Mr Hyde…
Actes Sud BD, 26,80 €, juin 2015.
Valentina, biographie d’un personnage
Actes Sud BD, 18 €, juin 2015.

redhand

SF fantasy musclée

Les fans de science-fiction les plus pointus se souviennent sans doute de la sortie en 2006 et 2007 des deux premiers tomes de Redhand, série imaginée par le scénariste américain Kurt Busiek et le dessinateur italien Mario Alberti (l’auteur de Morgana). Neuf ans après, les Humanoïdes associés publient la fin de la trilogie, reprise par Sam Timel et Bazal. Retrouvez donc les aventures sombres et violentes, au graphisme efficace bien qu’un peu daté, de cet homme de nulle part, guerrier redoutable censé détruire les dieux dans un volume intégral emboîté dans un solide coffret. Pour les amateurs, donc, et surtout ceux qui avaient été frustré voilà huit ans de ne pas connaître l’issue de cette saga.

Redhand – Le Crépuscule des Dieux.
Les Humanoïdes associés, 34,99 €, mai 2015.

Nana et belles bécanes

julie-wood-couvLoin de l’univers du regretté Coyote, c’est tout de même de motos qu’il est question dans Julie Wood. Cette série de Jean Graton, créateur de Michel Vaillant, bénéficie cet été d’un petit coup de loupe avec la publication du premier tome d’une intégrale. Dupuis, qui a relancé par ailleurs les aventures du fameux pilote de course, sort ainsi un volume regroupant les trois premiers (sur huit) albums de cette série née en 1976. L’adolescente-titre vit dans un « monde super-dingue », selon les mots de Graton, celui de l’Amérique 70’s vibrant au son métallique des motos, entre courses dans le désert et compétition sur circuit. Une petite virée colorée et vintage pour amateur de grosses cylindrées, aux côtés d’une blonde pas potiche, qui rejoindra la série Michel Vaillant dès l’album Paris-Dakar.

Julie Wood – intégrale T1.
Dupuis, 24 €, juillet 2015.

Recherche et expérimentation

oubapo-oupus6Voilà un ouvrage qu’on ne lira pas d’une traite sous peine de se payer un sévère mal de crâne. Non, on le picorera goulûment de temps en temps, de manière non linéaire, pour mieux en apprécier la saveur. OuPus 6, sixième publication de l’Ouvroir de Bande Dessinée Potentielle (OuBaPo), balaie plusieurs années de création de bande dessinée sous contrainte, pour mieux exploiter les possibilités du médium et le pousser dans ses retranchements. Etienne Lecroart, François Ayroles, Alex Baladi, Jochen Gerner ou Matt Madden notamment s’en donnent ainsi à coeur joie pour composer des mini-récits aux cases qui s’entrecroisent, ou qui se lisent dans plusieurs sens, ou des hommages subtiles à des grandes oeuvres du 9e art. La succession de ces travaux expérimentaux et en même temps jouissifs est fascinante, et montre à nouveau la richesse du médium bande dessinée et son potentiel à se réinventer. Un recueil indispensable à qui souhaite cogiter en créant, ou inversement.

OuBaPo – Oupus 6.
L’Association, 35 €, juin 2015.

Publiez un commentaire