Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 27, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Le Parfum des hommes

18 décembre 2014 |
SERIE
Le Parfum des hommes
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
17 €
DATE DE SORTIE
14/11/2014
EAN
2889230260
Achat :

Pour une immersion totale, lisez Le Parfum des hommes dans les transports en commun, entouré de passagers rivés à leur smartphone. Car si l’objet n’est pas marqué d’une pomme, il y a de grandes chances qu’il s’agisse d’un appareil Samsung. Symbole absolu de l’économie sud-coréenne, cette multinationale est le cœur (et la cible) du récit de Kim Su-bak, à mi-chemin entre journalisme d’investigation et récit de vie. Malheureusement, il faudra de nombreux voyages pour venir à bout de cette BD soporifique…

Le-parfum-des-hommes-casesHwang Sang-ki, chauffeur de taxi, a dû assister au dernier souffle de sa fille sur la banquette arrière de son véhicule. C’était en 2007 : à 22 ans, Yumi est morte d’une leucémie après avoir travaillé dans une usine de semi-conducteurs Samsung. Basé sur des faits réels, Le Parfum des hommes raconte la lutte d’un père contre une entreprise qui refuse d’admettre sa responsabilité, alors que des dizaines d’autres victimes continuent à se déclarer. Tout part donc d’un excellent sentiment. Seulement, l’auteur de Quitter la ville prend une direction regrettable, il enchaîne les petits segments d’une ou deux pages, sans liant, et crée une suite brusque de souvenirs, de démonstrations chiffrées et de témoignages aussi verbeux que saccadés. Quelle lourdeur, quel gâchis… Humain, certes, mais incroyablement raide, son dessin n’aide pas non plus à se prendre d’empathie pour le récit de ce père écorché, aussi émouvant soit-il… Paradoxalement, ce sont donc les inserts photographiques qui touchent au plus juste, où l’on découvre une Yumi innocente, au sourire déchirant, gardant ses maigres forces pour immortaliser la flore sur pellicule. Comme un ultime rattachement à la vie. Pour le reste, Le Parfum des hommes démontre que de bonnes intentions ne garantissent pas une bonne BD, mais a le mérite de mettre en lumière une noble cause.

© 2012 Kim Su-bak / © 2014 Atrabile pour l’édition française

Le-parfum-des-hommes-planche

Commentaires

  1. La barbarie ordinaire et quotidienne. Personne ne veut être concerné… Cependant, la vie d’aujourd’hui peut nous donner l’occasion d’être complice de cette horreur qui a été à son apogée pendant la Seconde Guerre Mondiale. L’Histoire nous a été enseignée mais qu’arrive-t-il lorsque nous ne nous trouvons pas en guerre et qu’il passe inaperçu de mourir de façon isolée des conditions de travail dangereuses ? Les ouvriers sont-ils la nouvelle cible ? Comment cela se produit-il ? Quels sont les rouages et conflits d’intérêts au sein d’une société qui rendent possible cette sordide situation dans laquelle l’Homme ne devient ou ne vaut plus rien ? La lecture de la bande dessinée Le parfum des hommes de Kim Su-Bak parue chez Atrabile en cette fin d’année 2014 nous décrit que l’horreur existe encore et qu’il est presque impossible de pouvoir l’exprimer au sein d’un système corrompu… Afin de briser le silence, de lire le parcours de cette jeune fille et de ses proches, de s’interroger sur la nature des relations qu’entretiennent les individus entre eux au quotidien et enfin de comprendre les conditions d’existence d’un tel meurtre, cette album devient un indispensable qu’il faudra lire en classe pour aborder la question de la responsabilité et peut-être réussir à vivre notre humanité…

  2. Marie-Florence Gaultier

    je viens de lire la BD : une vraie claque et un récit fort ! Je ne l’ai pas du tout trouvée soporifique, bien au contraire, elle éclaire et fait comprendre pas mal de choses. Au début, c’est vrai que j’ai été rebutée par le dessin qui ne promettait pas beaucoup de joie mais je suis vite rentrée dans la BD pour ne plus la quitter. Pour moi, un chef d’œuvre qui montrer la force de la BD comme outil de dénonciation d’une réalité.

Publiez un commentaire