Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Monstres de Mayuko ***

20 mars 2012 |

picto-critique-V3-3mayuko_couvPar Marie Caillou. Dargaud, 19,95€, le 24 février 2012.

En jouant dans la neige, Mayuko a pris froid. Fiévreuse, la fillette est réveillée en pleine nuit par le renard Kitsune, qui l’entraîne dans un monde parallèle plein de chausse-trappes…

mayuko_1Etrange, onirique, hypnotisant, troublant, acidulé sans jamais être sucré… Ainsi est le deuxième album de Marie Caillou – après La Chair de l’araignée, plongée poétique dans une adolescence anorexique, scénarisée par Hubert. On connaissait le goût de la dessinatrice pour le Japon et la cruauté depuis sa participation au film d’animation collectif Peur[s] du noir. Elle explore ici une veine similaire, plongeant une enfant a priori innocente dans un univers dangereux, mouvant, où des squelettes et des monstres surgissent brusquement, où l’on ne peut se fier à personne, sous peine d’être éhontément trompé.

Ces Monstres de Mayuko séduisent sans mal. Notamment grâce à la « patte » sûre de leur auteure, qui dompte avec aisance les formes et les couleurs, naviguant entre l’estampe japonaise et le graphisme des films d’Hayao Miyazaki. Loin de la naïveté ainsi affichée, le voyage au côté de Mayuko se révèle haletant, fascinant. Comme elle, on émerge avec la sensation de se réveiller d’un cauchemar. Mais, peut-être un brin masochiste, on demanderait volontiers à le renouveler.

Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur Fnac.com

mayuko_2

Publiez un commentaire