Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 29, 2017















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Pinocchio

12 décembre 2014 |
SERIE
Pinocchio
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
17.95 €
DATE DE SORTIE
05/11/2014
EAN
2756006254
Achat :

Non, Pinocchio n’est pas qu’un dessin animé de Walt Disney. C’est ce que rappelle la présente adaptation en bande dessinée du conte-feuilleton de Carlo Collodi, publié en Italie de 1881 à 1883. Très fidèle au récit originel, cet album met en scène un petit pantin de bois doué de vie, conçu par Gepetto. Et qui va, par sa paresse, sa naïveté et ses mensonges, vivre mille mésaventures périlleuses…

pinocchio_chauvel_image1Conte moral visant à encourager les enfants à bien travailler à l’école et à obéir à leurs parents, Pinocchio est toujours aussi efficace ! Car ce pantin est une véritable tête-à-claques qui mérite bien ce qui lui arrive ! Heureusement, il est aidé par des âmes bienveillantes, qui font resurgir son amour du prochain, sa gratitude envers son père et la grande valeur qu’il accorde à la vie, lui qui n’aspire qu’à devenir un vrai petit garçon. En cela, l’adaptation de David Chauvel, efficace et sans fioritures, est réussie. Mais l’aspect feuilleton de l’oeuvre impose un rythme trop soutenu à une BD de 80 pages : on aurait aimé que le scénariste prenne le parti de fouiller davantage ses nombreux personnages secondaires, quitte à zapper quelques séquences. Car certaines sont vraiment trop vite expédiées, et deviennent même confuses (l’attaque du serpent géant est, par exemple, bancale et inutile). Côté dessin, Tim McBurnie (7 pirates) propose un monde enchanteur et des trognes très chouettes, pour un lumineux petit théâtre expressif et coloré. Mais là aussi, il semble parfois mal à l’aise avec la densité des événements à raconter, aux dépens de l’émotion et de la lisibilité. Au final, le parti-pris de fidélité se révèle à double-tranchant : on profite bien de la belle histoire de Collodi, mais on lit une bande dessinée à laquelle il manque un point de vue personnel.

pinocchio_chauvel_image23

Publiez un commentaire