Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Seven miles a second **

12 décembre 2011 |

seven_couvpicto-critique-V3-2Par James Romberger, David Wojnarowicz et Marguerite Van Cook. Cà et Là, 20€, le 20 octobre 2011.

C’est un objet particulier, à la fois testament et hommage. 7 miles a second raconte la terrible – mais artistiquement fructueuse – existence du plasticien américain David Wojnarowicz, qui fit partie du mouvement de l’East Village (avec Nan Goldin ou Keith Haring).

seven_1Publié aux Etats-Unis en 1996, soit quatre ans après le décès de son co-auteur et sujet, ce roman graphique a été achevé par ses complices, le dessinateur James Romberger et la coloriste Marguerite Van Cook. Mis en images de façon expressive – à l’aide de teintes saturées, vives, voire volontiers criardes -, l’ouvrage décrit une longue errance, une descente aux enfers qui se conclut par une agonie.

C’est tout le sordide des années 80, vues par Wojnarowicz, qui resurgit : la drogue, la prostitution, le manque de nourriture, la violence de la rue… Le tout dans une société conservatrice, qui tord le nez face à des homosexuels et voit le Sida comme une punition bien méritée. S’il est difficile de prendre du plaisir à la lecture de ces planches souvent brutales et peu nuancées, reçues comme autant de coups de poing, on pourra toutefois être sensible à leur énergie, à leur rage mâtinée d’onirisme. Et même trouver une certaine poésie à ce long cri révolté et douloureux.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

Publiez un commentaire