Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 10, 2016

Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Trashed

27 janvier 2016 |
SERIE
Trashed
ALBUM
Trashed
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
22 €
DATE DE SORTIE
21/09/2016
EAN
2369902167
Achat :

trashed_image1Après avoir arrêté la fac, J.B. se retrouve, à 21 ans, dans son patelin natal de l’Ohio. Trouver un job est une nécessité pour ne pas avoir sa mère sur le dos 24h/24 : il est engagé sur le champ comme éboueur contractuel. Avec Mike, son vieux pote de lycée, ils vont découvrir les joies du métier : sacs poubelles mal fermés, chiens errants, etc., et croiser une galerie de personnages hauts en couleurs.

Derf Backferd, après Mon ami Dahmer et Punk Rock & Mobile Homes, change de registre tout en continuant à nous parler des petites villes américaines, racontant librement une expérience vécue à la fin de ses années lycée.

Dès le début, l’intention est là : passer au vitriol l’american way of life. Malheureusement cela ne décolle vraiment jamais et le déjà-vu est omniprésent. Le trait fanzine et le bichromisme n’arrangent rien et participent même à l’installation d’un monotone ennui qui s’éternise sur 240 pages. La platitude narrative n’invite le lecteur ni à sourire des situations au potentiel cocasse, ni à tiquer devant cette société quelque peu défaillante. Un Deck Backderf sans relief. Loin du succès de Mon ami Dahmer, de nombreuses fois récompensés.

trashed_image2

Commentaires

  1. lecarpentier

    un peu dur l’unique étoile même s’il est vrai que l’ouvrage n’est pas passionnant

  2. Derf

    Vraiment n’importe quoi cette note !

  3. Yuna

    La critique est (très) dure , ce n’est pas le livre de l’année, mais il y a des passages très drôles, et finalement, le rythme répond bien au traitement du sujet et de la réalité du boulot que l’auteur a connu. De mon coté je l’ai bien apprécié, et il y a vraiment des planches géniales!

  4. Pincemoi

    « Le trait fanzine » ?!? Mais de quoi parlez-vous enfin ! D’ailleurs cette critique fait un peu fanzine aussi…

Publiez un commentaire