Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Varulf #1 ***

4 février 2013 |

picto-critique-V3-3varulf_couvPar Hugo Piette et Gwen de Bonneval. Gallimard/Bayou, 16,50 € le 10 janvier 2013.

Un village en apparence paisible d’une sorte de Scandinavie médiévale est en proie à des crimes atroces. Le bétail est attaqué, les habitants assassinés. Terrorisés, les enfants sont aussi victimes de rêves étranges, dans lesquels ils se transforment en animaux et accomplissent ces meurtres. Ils décident alors de quitter le village pour épargner leurs parents…

MEP_Varulf.inddLe premier tome de ce diptyque jouit d’une belle ambiance et d’un épais mystère. Si la thématique évoque un peu celle de Princesse Mononoké de Miyazaki, l’environnement terne de l’Europe du Nord et la dureté de la vie en forêt pour cette bande de fugueurs ont vite fait de faire oublier l’aventure chatoyante du Japonais. En effet, Gwen de Bonneval (Bonneval Pacha, Le Roi Oscar et autres racontars) offre un récit angoissant avec très peu d’artifices, centré sur les relations entre des gamins obligés de grandir trop vite. Il ménage son suspense, perd le lecteur comme les enfants dans les bois, multiplie les pistes… Et laisse le soin au talentueux Hugo Piette (Poncho et Semelle, Les Arrachés) de jouer de sa ligne claire pointue et évocatrice, détournant l’héritage du style Atome (période Chaland) et jouant de francs contrastes de couleurs pour mieux illuminer les nuits d’anxiété. Une belle réussite, accessible à tous les publics.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

MEP_Varulf.indd

Publiez un commentaire