Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Zeina Abirached illustre « Agatha de Beyrouth »

18 août 2011 |

On lui doit déjà quelques ouvrages sur le Liban, dont Le Jeu des hirondelles et Je me souviens. Zeina Abirached se penche à nouveau sur son pays, en illustrant Agatha de Beyrouth de Jacques Jouet.

agatha_couvCe petit livre au format à l’italienne est issu d’une performance artistique, réalisée à Beyrouth en avril 2009. En public, l’écrivain Jacques Jouet – membre de l’OuLiPo de longue date – a rédigé en trois jours 24 épisodes d’un roman-feuilleton rocambolesque. Tandis que Zeina Abirached donnait vie à ses personnages et situations inattendues par son dessin parcouru de motifs.

Le résultat amuse et déroute à la fois. On peut choisir de se laisser embarquer dans cette histoire poétique et incongrue, qui met en scène Agatha de Win’theuil, fraîchement rebaptisée Agatha de Beyrouth. « Elle avait les sourcils noirs noircis au crayon noir, au pinceau noir, mais aussi aux idées noires », précise l’auteur. Ce dernier installe son héroïne devant une « Maison jaune » marquée par la guerre, qui pourrait contenir ses souvenirs enfouis… Evidente allusion à l’absence de travail de mémoire au Liban, Agatha de Beyrouth séduit par sa fantaisie, mais son style tarabiscoté provoque ici et là l’agacement. Du poil à gratter fortement dosé, en somme.

————————

bouton_nbdAgatha de Beyrouth
Par Zeina Abirached et Jacques Jouet.
Cambourakis, 20 €, mai 2011.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

Votez pour cet article

———————–

agatha_2

 

Publiez un commentaire