Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 18, 2018















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Zero

13 septembre 2018 |
SERIE
Zero
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
25 €
DATE DE SORTIE
13/06/2018
EAN
281164136X
Achat :

Zero 1« Zero », c’est le surnom de Miyabi Goshima, un boxeur d’exception champion du monde en titre des poids moyens. Invaincu, il est surnommé ainsi grâce à son absence de défaites en matches officiels. Il approche des 30 ans et est certainement à l’apogée de sa carrière. Alors qu’il pourrait raccrocher les gants et partir en champion imbattable, il attend l’adversaire idéal.

Effectivement, alors que la boxe a toujours été pour lui sa seule raison de vivre, Zero n’a plus de plaisir sur le ring depuis belle lurette. Il a enchaîné et battu ses adversaires facilement et cela lui a fait perdre la rage de vaincre. C’est pourquoi il souhaite retrouver ce moteur indispensable et exaltant, nécessaire à son bien-être. C’est avec Travis Bal, un boxeur mexicain prodige à qui on prédit un très bel avenir, qu’il décide de faire son dernier combat, celui qui lui permettra de clôturer sa carrière comme il se doit. Il faut dire qu’à terme tout le monde voit ce boxeur prendre sa place de champion… c’est donc le moment ou jamais de montrer qui est le plus fort !

Bien qu’il s’agisse d’une œuvre de jeunesse, Zero révèle de nombreuses qualités. En abordant son récit par le pinacle sportif de son héros, Taiyô Matsumoto (Les Chats du Louvre #1 #2, Sunny, Le Samouraï Bambou…) prend les codes du manga sportif à contrepied et s’en joue en découpant son histoire en deux parties distinctes. La première moitié fait monter le suspense en dévoilant son héros, champion bien malgré lui. Dans la deuxième partie, le récit est sous tension et explose. Miyabi Goshima enchaîne les rounds avec hargne dans un duel à mort pendant qu’il se révèle au travers de son passé.

Le découpage de Taiyô Matsumoto est plein d’énergie, le trait, pas encore mature, virevolte et se déchaîne. Le mangaka déploie toute la vigueur nécessaire à la retranscription de la puissance des combats. Il n’oublie pas pour autant de présenter le monde rude et sans concession de la boxe, mais aussi de dresser le portrait et le parcours déchirant d’un homme qui a vécu pour ce sport.

ZERO © 1991 Taiyo MATSUMOTO / SHOGAKUKAN – Traduction : Aurélien Estager

Zero 2

Publiez un commentaire