Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

18 Comments

Angoulême 2011 : le palmarès officiel

30 janvier 2011 |

Le palmarès officiel du 38e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême .

Fauve d’Or – Meilleur album : Cinq mille kilomètres par seconde (Manuele Fior – Atrabile)

Prix Spécial du jury : Asterios Polyp (David Mazzucchelli – Casterman)

Prix de la série : Il était une fois en France #4 (Sylvain Vallée et Fabien Nury – Glénat)

Prix Révélation : La Parenthèse (Elodie Durand – Delcourt) et Trop n’est pas assez (Ulli Lust – çà et là)

Prix Regards sur le monde : Gaza 1956 – En marge de l’Histoire (Joe Sacco – Futuropolis)

Prix de l’Audace : Les Noceurs (Brecht Evens – Actes Sud)

Prix Intergénérations : Pluto (Naoki Urasawa et Osamu Tezuka – Kana)

Prix Patrimoine : Bab el Mandeb (Attilo Micheluzzi – Mosquito)

Prix du Public Fnac-SNCF : Le Bleu est une couleur chaude (Julie Maroh – Glénat)

Prix de la bande dessinée alternative : Arbitraire

Prix Jeunesse : Les Chrono Kids #3 (Zep, Stan & Vince  -Glénat)

Commentaires

  1. Phillis

    Putain, que des BD de merde!!! Ils sont au courant que les gens préfèrent les bonnes BD agréables à lire, bien dessinées, bien racontées plutot que ces trucs pourris de snobinards prétentieux qui se la racontent et ennuient leur monde!

    Si le but est de dégouter le public de la BD, c’est réussi (surtout que ces bouquins sont hyper chers en plus d’être hyper nuls).

  2. Phillis

    Putain, que des BD de merde!!! Ils sont au courant que les gens préfèrent les bonnes BD agréables à lire, bien dessinées, bien racontées plutot que ces trucs pourris de snobinards prétentieux qui se la racontent et ennuient leur monde!

    Si le but est de dégouter le public de la BD, c’est réussi (surtout que ces bouquins sont hyper chers en plus d’être hyper nuls).

  3. luxsword

    « La parenthèse » est un très bel album, très touchant.

  4. luxsword

    « La parenthèse » est un très bel album, très touchant.

  5. Thot

    Tiens, un troll?
    C’est certain, tous ces livres sont « hypers nuls »…

  6. Thot

    Tiens, un troll?
    C’est certain, tous ces livres sont « hypers nuls »…

  7. vincent

    Sacré Phillis.

  8. vincent

    Sacré Phillis.

  9. Je pense que Phillis a raison : le dernier Troll de Troy méritait plus le prix spécial du jury que cet Asterios Polyp pour lecteurs de télérama :)

    J’ajoute que Bienvenue Chez les Chtis méritait le César du meilleur film.

  10. Je pense que Phillis a raison : le dernier Troll de Troy méritait plus le prix spécial du jury que cet Asterios Polyp pour lecteurs de télérama :)

    J’ajoute que Bienvenue Chez les Chtis méritait le César du meilleur film.

  11. Reste à savoir si le palmarès du festival doit être le reflet du marché réel de la bande dessinée en 2010 (là effectivement c’est raté) ou un explorateur d’expérimentations ou futurs talents (c’est plutôt réussi). Il y avait dans la sélection des albums qui pouvaient se situer dans un juste compromis (Quai d’Orsay de Blain et Lanzac ou même Nine Antico). Baru n’est pas forcément l’homme du compromis !
    On aurait aimé avoir le commentaire de Bodoï sur le palmarès.

  12. Reste à savoir si le palmarès du festival doit être le reflet du marché réel de la bande dessinée en 2010 (là effectivement c’est raté) ou un explorateur d’expérimentations ou futurs talents (c’est plutôt réussi). Il y avait dans la sélection des albums qui pouvaient se situer dans un juste compromis (Quai d’Orsay de Blain et Lanzac ou même Nine Antico). Baru n’est pas forcément l’homme du compromis !
    On aurait aimé avoir le commentaire de Bodoï sur le palmarès.

  13. vincent

    Pareil, un tout petit commentaire de Bodoi aurait été sympathique :)
    J’ai l’impression qu’un festival doit se permettre d’être un explorateur. Après évidemment tout est affaire de mesure. Mais le palmarès de cette année me semble très bon. Mettre l’accent sur Manuele Fior, auteur d’une oeuvre sublime (et très « accessible ») me ravit.

    Après il y a toujours le problème des intitulés des prix, un peu obscurs (Prix de l’audace ? Prix Intergénérations ???)

  14. vincent

    Pareil, un tout petit commentaire de Bodoi aurait été sympathique :)
    J’ai l’impression qu’un festival doit se permettre d’être un explorateur. Après évidemment tout est affaire de mesure. Mais le palmarès de cette année me semble très bon. Mettre l’accent sur Manuele Fior, auteur d’une oeuvre sublime (et très « accessible ») me ravit.

    Après il y a toujours le problème des intitulés des prix, un peu obscurs (Prix de l’audace ? Prix Intergénérations ???)

  15. @ Franck et Vincent : mon commentaire sera disponible dans quelques minutes 😉

  16. @ Franck et Vincent : mon commentaire sera disponible dans quelques minutes 😉

Publiez un commentaire