Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

3 Comments

Bruno Le Floc’h est mort

8 octobre 2012 |

L’auteur de bandes dessinée Bruno Le Floc’h est mort vendredi 5 octobre, à l’âge de 55 ans.

lefloch_bruno_photoNé en 1957 à Pont-l’Abbé dans le Finistère, où il résidait toujours, Bruno Le Floc’h étudie aux Arts Déco de Paris et se lance dans l’animation, en tant que storyboarder. Il oeuvre notamment pour des séries télé (Les Tortues ninja, Spirou, Les Histoires du Père Castor…), des courts et longs métrages (La Légende de Parva), et travaille avec Jean-François Laguionie sur le film LÎle de Black Mór (2004).

Ce n’est qu’en 2003 qu’il se lance dans la bande dessinée, avec un premier album aux éditions Delcourt : Au bord du monde. L’année suivante, il décroche le prix René Goscinny du meilleur scénariste pour Trois éclats blancs (toujours chez Delcourt, collection Mirages), l’histoire d’un ingénieur du début du XXe siècle chargé de construire un phare dans une zone dangereuse de Bretagne et qui va découvrir la vie d’un petit port de pêche. Suivront d’autres albums marqués par la mer, le voyage et la Bretagne, et portés par un dessin mouvant, et expressif (tendant parfois à l’abstraction) et des couleurs sobres  : Un après-midi d’été, Paysage au chien rouge, Saint-Germain, puis rouler vers l’ouest!, et la série Chroniques outremers, dont le tome 3 est sorti fin août dernier chez Dargaud.

Bruno Le Floc’h s’est éteint le 5 octobre à Nantes, ville où il enseignait le storyboard à l’école Pivaut.

lefloch_bruno_couv

Commentaires

  1. Francois Pincemi

    C’était un auteur intéressant, passionné par la mer. Mes condoléances à sa famille.

  2. catherine

    un auteur que j’ai découvert il n’y a pas longtemps que j’apprécie
    Condoléances sincères à sa famille

  3. MARZIALE

    Un très grand dessinateur et coloriste dont les projets et la qualité de travail va beaucoup nous manquer.
    Respect, Bruno.

Publiez un commentaire