Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 12, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Dans la valise de… Jérôme Dubois

23 juillet 2018 |

Tout l’été, BoDoï interroge des auteurs de bande dessinée pour savoir ce qu’ils vous conseillent de lire, regarder, aller voir pendant l’été. Histoire de prendre un bon bol d’air frais et de culture, récente ou non. BD, roman, série, film, disque, exposition, spectacle, ils partagent avec vous leurs coups de coeur. Après les conseils de Camille Jourdy, nouvelle étape avec Jérôme Dubois (Tes yeux ont vu, Jimjilbang).

Four_Color_Comics_223Une bande dessinée

Picsou perdu dans les Andes (Carl Barks, 1949), c’est la BD que je lis tous les étés depuis mes 10 ans donc je ne peux pas faire l’impasse. Je me suis même relié un album cartonné avec le Picsou Mag d’origine qui tombait en miettes pour pouvoir continuer de le lire. Les canards se retrouvent embarqués en expédition dans les Andes et tombent sur une cité perdue cubique, à ne manger que des œufs. C’est une histoire totalement absurde et très poétique qui donne envie de voyages et d’omelettes.

Un film

Cemetery of Splendour, d’Apichatpong Weerasethakul (2015), est un film contemplatif hypnotique, absolument magnifique, en lisière d’une jungle moite et onirique. Et de la lumière qu’on voudrait toucher. Un genre de rêve éveillé complètement déroutant, je n’en dis pas plus. Parfait à regarder l’été, allongé, un jour de pluie, la fenêtre ouverte.

Une exposition

Je suis admiratif du travail de Jochen Gerner et Yuichi Yokoyama depuis un moment, aussi la réunion des deux à la Galerie Anne Barrault (Paris, jusqu’au 28 juillet) me convainc sans effort. L’un comme l’autre savent manier la couleur, le noir et blanc, l’abstraction, la narration, faire des livres autant que des images uniques, idéal. L’exposition n’a pas commencé au moment où j’écris ces lignes, mais comme j’aime vivre dangereusement je la recommande tout de même. Ce sera beau à n’en pas douter.

Publiez un commentaire