Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Vie de Mizuki #1 **

4 octobre 2012 |

picto-critique-V3-2vie_de_mizuki_couvPar Shigeru Mizuki. Cornélius, 33,50€, le 4 octobre 2012.
1 volume paru sur 3 – Série terminée au Japon

Shigeru Mizuki n’est pas un inconnu en France, loin de là. C’est un auteur fortement soutenu par les éditions Cornélius, qui s’acharnent depuis des années à publier les titres phares de ce mangaka. Il faut dire que les œuvres fortes ne manquent pas: NonNonBâ a d’ailleurs reçu le prix du meilleur album à Angoulême en 2007 et Opération mort le prix patrimoine en 2009. Mais soyons clair, contrairement à l’autobiographie de son confrère Yoshihiro Tatsumi (Une vie dans les marges #1, #2), celle de Shigeru Mizuki n’enthousiasme pas le lecteur dans ce premier opus. Certes, celui-ci intéressera les habitués du mangaka, mais risquera de ne pas trop parler aux néophytes. Là où on était passionné dès les débuts de la biographie de Tatsumi, on se retrouve ici dans une première partie bien trop anodine pour être captivante.

vie_de_mizuki_image1On découvre ici l’enfance de l’auteur. On l’y voit dans sa famille, avec ses amis, puis on le suit dans ses premiers emplois et son début de service militaire. On rencontre un père loser et poltron, qui expliquera tout le flegme du petit Shigeru. Petit garçon, il était timide, étrange et déjà fortement marqué par sa grand-mère (NonNonBâ). Il était également fasciné par les yôkai, ces créatures extraordinaires du folklore japonais. Tout cela pourrait être intéressant, notamment car les mises en perspective avec le contexte historique sont judicieuses. Mais il y a des longueurs et certains passages sont trop répétitifs ou ennuyeux.

Le dessin de ce premier volume est typique de l’auteur. Les décors sont quasi photographiques et les personnages sont rustiques : ils ont des visages souvent expressifs et déformés à outrance. Le rendu graphique est si particulier qu’il risquera malheureusement d’en repousser plus d’un. Si ce premier volume n’est donc pas extraordinaire, il a le mérite de présenter et d’expliquer les influences majeures du mangaka. Les deux autres tomes devraient être plus captivants, notamment quand Mizuki évoquera son passage dans l’armée (que vous pouvez déjà découvrir de manière romancée dans l’excellent Opération Mort) et son travail de mangaka.

Vie de Mizuki © Shigeru Mizuki / Mizuki Productions

Achetez La Vie de Mizuki T1 sur Fnac.com
Achetez La Vie de Mizuki T1 sur Amazon.fr
Achetez La Vie de Mizuki T1 sur BDFugue.com

vie_de_mizuki_image2

Publiez un commentaire