Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | February 8, 2023















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Coin des enfants : une sélection de livres jeunesse

2 décembre 2022 |

Voici une petite sélection de livres pour enfants, à lire seul ou accompagné, publiés ces dernières semaines. Docu, histoires, fantaisie graphique, BD ou joli album d’images, il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Régalez-vous !

leina-amanitesLeina et le Seigneur des Amanites

Leina possède la seule barque du village et transporte les personnes qui souhaitent se rendre ici ou là, notamment dans la forêt. Mais les bois sont maléfiques, nombreux sont ceux qui n’en reviennent pas. Alors, quand le beau Oren est porté disparu, Leina fonce et aboutit chez le seigneur Crapaud… Si on sent les réminiscences de Barbe bleue dans la partie centrale du récit, ce conte gagne son originalité par son aspect envoûtant et son plaidoyer pour le respect de la nature. Au fil des pages, on tremble pour la courageuse Leina, mais on est surtout béat d’admiration devant les illustrations vibrantes de Júlia Sardà, inspirées autant par les estampes japonaises, les miniatures médiévales ou la peinture surréaliste. Magnifique.

Par Myriam Dahman, Nicolas Digard et Júlia Sardà. Galllimard jeunesse, 48 p., 14,90 €. À partir de 7 ans.

anna-et-ogre

Anna et Ogre mangeur-de-mots

Par Sonia Paolini et Éloïse Rey. Biscoto, 96 p., 14 €. À partir de 6 ans.

Anna a 5 ans et ne parle pas. Elle en aurait bien envie, mais ne sait comment faire. Heureusement, grâce à la chorale, à son amie la pie, et à la bienveillance de sa mère et de Cara, qu’on appelle la sorcière, elle va finir par faire sortir des sons de sa bouche… Et son papa, alors ? Cet ogre est rejeté de tous, car dès qu’il arrive dans une assemblée, toutes les voix s’éteignent. Que peut-on faire pour lui ? Préquelle au conte engagé Anna qui chante, ce volume aux couleurs profondes et incandescentes se penche sur le passé de la petite fille et de son père, et montre à quel point les relations entre adultes, enfants et camarades peuvent influer durablement sur des comportements, des angoisses, des blocages… Une histoire d’une belle délicatesse, à lire et à relire.

raconte-moi

Raconte-moi

Par Steffie Brocoli. Maison Georges, 60 p., 16,90 €. À partir de 5 ans.

Les repas, les voyages, la mare, les ami.e.s, les jeux, les 5 sens… Il y en a des choses à savoir quand on grandit ! Steffie Brocoli (La Fourmi, Sticky Lab…) invite les jeunes lecteurs à suivre son fil d’Ariane de super « explicatrice », dans l’espace de la double-page, où, en quelques étapes de textes et de dessins, elle fournira les informations essentielles pour tout comprendre. Vues dans le magazine Graou, ces « premières histoires documentaires » sont une bonne manière d’enrichir son vocabulaire et d’aborder les 1001 détails qui composent le quotidien des humains.

pirates-bric-a-brac

Pirates Bric-à-brac

Par ATAK. Thierry Magnier, 48 p., 21,50 €. À partir de 4 ans.

Un enfant joue avec ses figurines et son imagination est débordante. Mais de vrais pirates viennent chambouler sa journée ! Heureusement, notre jeune héros a plus d’un jouet et d’une idée dans sa poche ! L’artiste allemand ATAK s’en donne à coeur joie dans ce grand ouvrage aux doubles-pages regorgeant de détails. Oscillant entre le livre de contraires (intérieur/extérieur, ombre/lumière…), le cherche-et-trouve, le récit humoristique, le livre-objet pour ses volets à ouvrir, voire la bande dessinée pour sa narration séquentielle, Pirates Bric-à-brac est un joyeux coffre au trésor hybride qui en met plein la vue !

Pas de baiser pour Maman

pas-de-baiser

Par Mathieu Sapin, d’après Tomi Ungerer. Rue de Sèvres, 64 p., 15 €. À partir de 6 ans.

Le prolifique Mathieu Sapin (Le Ministère secret, Akissi…) s’est lancé un étrange défi : adapter un livre jeunesse de l’immense Tomi Ungerer en bande dessinée ! Il s’est documenté sur l’auteur et ses inspirations, et s’est surtout appuyé sur les dessins de l’illustrateur. En effet, les scènes clés de sa BD sont fidèlement reproduites d’après les images originelles. Mais heureusement, Mathieu Sapin réussit à insuffler sa personnalité dans les séquences intermédiaires et à vraiment faire vivre en BD cette histoire douce-amère, petit condensé d’émotion qui passe de la colère à la tendresse, au gré des déconvenues de son héros

mais-ou-est-elle

Mais où est-elle ?

Par Marie Mirgaine. Les Fourmis rouges, 36 p., 15,90 €. À partir de 4 ans.

Hop ! Un coup de vent ! Et c’est la catastrophe ! La perruque s’envole et difficile de savoir où elle ira se nicher… Marie Mirgaine possède une technique de papier découpé et de jeux de transparence bluffante et très originale, mais qui pourrait paraître un peu austère au premier regard. Il n’en est rien: sa petite histoire toute simple recèle un humour premier degré hyper efficace, rendu délicieux justement par sa technique graphique. Il faut le voir, son anti-héros se mettre une bouse de vache ou un fromage coulant sur le crâne en pensant passer sa perruque ! Bluffant et tordant, en même temps que très beau.

Onze chatons dans la gadoue

Par Noboru Baba. Éditions 2024, coll. 4048, 48 p., 16,50. À partir de 5 ans.

11chatons-gadoue

Ces onze chatons imaginés par le Japonais Noboru Baba sont plein de ressources, surtout s’il s’agit de passer du bon temps. Mais quand on les contrarie, ils peuvent devenir carrément mauvais ! C’est ce qui se passe quand ils rencontrent un dinosaure qu’ils baptisent Splash, car il adore se rouler dans la boue. Mais le problème, c’est que Splash grandit à toute vitesse et sa maladresse avec ! La vengeance des chatons sera méchante, et ils le regretteront… Ce troisième opus des Onze chatons est toujours étonnant, par son ton et son rythme, mais aussi toujours délicieux par son graphisme rond et sa mise en couleurs chaleureuse. Une série à découvrir !

L’Encyclopédie du Merveilleux

Les Fées, par Sébastien Pérez et Bluebirdy, 64 p., 23,90 €. Les Sorcières, par Cécile Roumiguière et Benjamin Lacombe, 80 p., 24,90 €. Albin Michel jeunesse.

Le talentueux Benjamin Lacombe dirige cette nouvelle collection de beaux volumes sur le surnaturel, simplement baptisée L’Encyclopédie du Merveilleux. Le principe : un fil rouge fictionnel, qui emmène le lecteur à la découverte des figures principales du thème retenu (les Banshees, la Fée Carabosse ou les Parques ici, la Baba Yaga, Kyoko ou Circé là), et des séquences sur leurs caractéristiques, l’histoire ou la géographie, les traditions autour de chacune. Foisonnant sans être démesuré, le texte se glisse dans des paragraphes courts, mis en page avec élégance dans des doubles-pages richement illustrées. Un délice à picorer, ou juste à admirer tant les dessins se révèlent… ensorcelants.

encyco-merveilleux

Publiez un commentaire