Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Le manga, un art moderne

28 novembre 2008 |

space_ship_intro.jpgLe manga est vraiment un médium attrape-tout. Une preuve ? L’influence qu’il a sur de nombreux peintres contemporains au Japon. Qui, parfois, se mettent même à la BD…

Imaginez des minettes asexuées flottant dans l’espace, au-dessus des rues et des maisons, vêtues de couleurs acidulées et kawai [mignonnes]. Vous aurez une idée des toiles d’Aya Takano, l’une des peintres les plus en vue de la nouvelle génération japonaise. Un style qu’elle exploite dans son premier manga, Space Ship EE, une sorte de délire graphique entre shôjô pour adultes et science-fiction pur jus. Son héroïne, Noshi Hyoda, est une jeune Japonaise qui s’ennuie ferme dans le monde médiocre des salarymen, en 2038. Le soir, elle se transforme en No Name, petit génie des jeux d’arcade, légende vivante du monde des gamers. Trahie par son petit ami, elle quitte Tokyo en fusée et erre dans l’espace. Où la recueille le vaisseau spatial Space Ship EE, sorte d’arche de Noé qui charrie toute une civilisation extraterrestre. Notre Tokyoïte devient alors une guerrière inter-galactique : ses talents de joueuse sont mis à profit pour sauver la mise du peuple alien. Mais, dans l’espace aussi, les mesquineries et jalousies prolifèrent…
Matteirunodatta, 2002.« J’ai fait ce manga à la demande du peintre Takashi Murakami*, précise Aya Takano. Je lis tous les genres de mangas depuis l’enfance, et j’ai toujours voulu en dessiner un moi-même. Je ne ressens aucun mépris pour la culture populaire. » Peintre depuis une dizaine d’années, la fragile Aya est, à 32 ans, un concentré moderne d’âme féminine nipponne : à la fois douce et révoltée, discrète et expansive. La timidité l’aurait-elle empêchée de réaliser des mangas plus tôt ? « La vérité, c’est que je suis un peu paresseuse, avoue-t-elle. Sans la demande de Murakami, je n’aurais sans doute pas eu la patience de m’y mettre. Ma méthode pour ce manga ressemblait beaucoup à celle que j’utilise en peinture : du dessin direct, sans crayonnés. » L’univers SF, en revanche, semble chevillé au corps de l’artiste, qui y voit l’occasion d’une rêverie poétique, voire métaphysique. « Ce que l’on considère aujourd’hui comme des faits scientifiques ne représente qu’une infime partie de la réalité du cosmos. Avec une bonne histoire de science-fiction, vous pouvez approcher l’autre visage de l’univers, celui où s’accumulent les mystères. C’est excitant, proche d’une renaissance. Je voudrais d’ailleurs faire un second manga, toujours dans cette veine SF. »
Cette atmosphère tour à tour psychédélique, sentimentale, mystique et érotique est la base d’une partie de la création des peintres néo-pop nippons. Dans des genres graphiques différents, mais avec une inspiration toujours nourrie d’imaginaire manga, des artistes aussi divers que Yoshitomo Nara, Makoto Aida, Akino Kondoh et Takashi Murakami forment une communauté très fertile. Aya Takano n’est d’ailleurs pas la première à réaliser un manga, puisque Makoto Aida (Mutant Hanako, paru en France aux éditions Lézard noir) et Akino Kondoh (Eiko, Les Insectes en moi, chez le même éditeur), notamment, se sont aussi pris au jeu. « ayaTakano400.jpgLes œuvres de ces peintres sont achetés par les collectionneurs japonais, mais aussi par les étrangers, explique Sueo Mizuma, directeur de la galerie Mizuma à Tokyo, qui les expose. Le marché de l’art nippon est de toute façon trop petit, les artistes ont besoin de s’exporter. » C’est chose faite pour les gros vendeurs comme Takashi Murakami, dont certaines sculptures atteignent plusieurs millions de dollars, ou Aya Takano, qui a investi en mai la galerie Emmanuel Perrotin à Paris, après avoir déjà exposé dans la capitale en 2002. Loin du pur produit de divertissement, le manga contemporain louche vers l’art moderne.

Fabien Tillon

* Le plus côté de la génération néo-pop actuelle,
véritable star internationale et patron du collectif d’artistes Kai Kai Ki Ki.

Images © 2002 Aya Takano / Kaikai Kiki / Kana

space_couv.jpg

______________________________

Space Ship EE par Aya Takano.
Kana, 15 €.
Achetez Space Ship EE sur Amazon.fr

______________________________

Commentaires

Publiez un commentaire