Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Valérian vu par… – L’Armure du Jakolass ***

18 novembre 2011 |

picto-critique-V3-3larmure_du_jakolass_couvPar Manu Larcenet. Dargaud. 11,95€, le 28 octobre 2011.

Valérian, l’agent spatio-temporel de Mézières et Christin, est de retour. Mais dans quel état ! C’est en effet accoudé au bar de son troquet favori, à enchaîner les verres de gros rouge, que l’on retrouve notre intrépide voyageur intersidéral. Ou plutôt ce qu’il en reste : un nabot moustachu, gitane au bec, n’ayant plus le moindre souvenir de son passé d’aventurier de l’espace. Fort heureusement, un binoclard ventru et ses trois « Shingouzs » – de sympathiques extra-terrestres – débarquent bientôt de nulle part pour lui rafraîchir la mémoire. larmure_du_jakolass_image1Mémoire que le terrible Jesperiank le Jakolass, un tyran sans l’ombre d’un scrupule, lui a visiblement effacé il y a des années de cela, en dépossédant Valérian de son habituelle enveloppe charnelle au profit de ce corps si ingrat. Pour se venger, retrouver son apparence d’antan et reconquérir le cœur de la tendre Laureline, Valérian n’a d’autre solution que de s’aventurer sur les terres hostiles de la planète-prison Walawalla, pour y retrouver l’ignoble Jesperiank…

Ce premier tome des aventures de Valérian « vues par », scénarisé et dessiné par Manu Larcenet (notons au passage quelques apparitions graphiques de pairs tels que Trondheim, Goossens ou Guillaume Bouzard), s’en tire incontestablement avec les honneurs. L’exercice avait pourtant quelque chose de périlleux, tant les univers et traitements des différents auteurs pouvaient sembler antipodiques, voire inconciliables. Mais on sent bien que Larcenet, s’il injecte inévitablement (et c’est tant mieux !) à la série et ses personnages une bonne dose d’humour et de décalage, a aussi souhaité respecter la cohérence de l’univers créé par ses aînés il y a quelques décennies de cela. Au final, L’Armure du Jakolass est drôle, parfaitement rythmé et joliment mis en couleur, et devrait tout autant ravir les amateurs de la première heure que ceux de l’auteur de Blast et du Combat ordinaire. Jetez-y un œil, si vous l’osez, et vous aussi saurez ce qui se cache sous l’indestructible armure du terrible Jakolass !

Achetez L’Armure du Jakolass sur Fnac.com
Achetez L’Armure du Jakolass sur Amazon.fr

larmure_du_jakolass_image2

Publiez un commentaire