Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 30, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Best of 2016 : les meilleures BD de l’année

1 décembre 2016 |

Après nos tops 10 comics, mangas et BD jeunesse, voici les tant attendus top 10 BD de BoDoï. Ou les meilleurs albums de bande dessinée de l’année 2016, choisis par cinq membres de la rédaction.

Des sélections variées, desquelles ressortent tout de même plusieurs albums marquants. En premier lieu, L’Odeur des garçons affamés de Frederik Peeters et Loo Hui Phang. Puis Patience de Daniel Clowes, Juliette de Camille Jourdy, et Shangri-La de Mathieu Bablet (trois mentions). Suivent (avec deux mentions) L’Été Diabolik d’Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen, Monsieur désire? de Virginie Augustin et Hubert, Salto de Judith Vanistendael, Highbone Theater de Joe Daly, Otto, l’homme réécrit de Marc-Antoine Mathieu, Stupor Mundi de Néjib, Cruelle de Florence Dupré la Tour et Les Cahiers d’Esther de Riad Sattouf. Une sorte de top 12 en somme…

Le top 10 de Benjamin Roure

1. L’Odeur des garçons affamés, par Frederik Peeters et Loo Hui Phang (Casterman)
2. Monsieur désire ?, par Virginie Augustin et Hubert (Glénat)
3. Patience, par Daniel Clowes (Cornélius)
4. Salto, par Judith Vanistendael (Le Lombard)
5. Highbone theater, par Joe Daly (L’Association)
6. Shangri-La, par Mathieu Bablet (Ankama)
7. Juliette, par Camille Jourdy (Actes Sud BD)
8. Cruelle, par Florence Dupré la Tour (Dargaud)
9. La Loterie, par Miles Hyman d’après Shirley Jackson (Casterman)
10. Les Ogres-Dieux #2 – Demi-sang, par Bertrand Gatignol et Hubert (Soleil/Métamorphose)

Le top 10 de Laurence Le Saux

1. L’Odeur des garçons affamés, par Frederik Peeters et Loo Hui Phang (Casterman)
2. L’Été Diabolik, par Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen (Dargaud)
3. Monsieur désire ?, par Virginie Augustin et Hubert (Glénat)
4. Patience, par Daniel Clowes (Cornélius)
5. Les Cahiers d’Esther #1, par Riad Sattouf (Allary éd.)
6. La Légèreté, par Catherine Meurisse (Dargaud)
7. Salto, par Judith Vanistendael (Le Lombard)
8. Ô vous, frères humains, par Luz (Futuropolis)
7. Juliette, par Camille Jourdy (Actes Sud BD)
10. Pereira prétend, par Pierre-Henry Gomont (Sarbacane)

Le top 10 de M.Ellis

1. Megg, Mogg and Owl à Amsterdam, par Simon Hanselmann (Misma)
2. Rocky, par Martin Kellerman (Hubert éditions)
3. Highbone theater, par Joe Daly (L’Association)
4. Patience, par Daniel Clowes (Cornélius)
5. Stupor Mundi, par Néjib (Gallimard)
6. Simplement Samuel, par Tommi Musturi (Les Requins Marteaux)
7. Demon #1, par Jason Shiga (Cambourakis)
8. Otto, l’homme réécrit, par Marc-Antoine Mathieu (Delcourt)
9. Le Déploiement, par Nick Sousanis (Actes Sud/l’An 2)
10. L’Été Diabolik, par Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen (Dargaud)

Le top 10 de Romain Gallissot

1. Stupor Mundi, par Néjib (Gallimard)
2. Juliette, par Camille Jourdy (Actes Sud BD)
3. Shangri-La, par Mathieu Bablet (Ankama)
4. Kobané calling, par Zerocalcare (Cambourakis)
5. L’Odeur des garçons affamés, par Frederik Peeters et Loo Hui Phang (Casterman)
6. Cruelle, par Florence Dupré la Tour (Dargaud)
7. Capitaine Mulet, par Sophie Guerrive (2024)
8. Les Cahiers d’Esther #1, par Riad Sattouf (Allary éd.)
9. Revue de presse, par Romain Dutreix et Toma Bletner (Fluide Glacial)
10. Andersen l’ombre d’un conteur, par Nathalie Ferlut (Casterman)

Le top 10 de Frederico Anzalone

1. Otto, l’homme réécrit, par Marc-Antoine Mathieu (Delcourt)
2. Le Mystère du monde quantique, par Mathieu Burniat et Thibault Damour (Dargaud)
3. L’Odeur des garçons affamés, par Frederik Peeters et Loo Hui Phang (Casterman)
4. Le Déploiement, par Nick Sousanis (Actes Sud/l’An 2)
5. Un bruit étrange et beau, par Zep (Rue de Sèvres)
6. Shangri-La, par Mathieu Bablet (Ankama)
7. Weegee, serial photographer, par Wauter Mannaert et Max de Radiguès (Sarbacane)
8. S’enfuir, par Guy Delisle (Dargaud)
9. La Fille sans culotte, par El Don Guillermo (Misma)
10. Corps et âme, par Jef, Walter Hill et Matz (Rue de Sèvres)

Publiez un commentaire