Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 13, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Dans la valise de… David Vandermeulen

1 août 2018 |

Tout l’été, BoDoï interroge des auteurs de bande dessinée pour savoir ce qu’ils vous conseillent de lire, regarder, aller voir pendant l’été. Histoire de prendre un bon bol d’air frais et de culture, récente ou non. BD, roman, série, film, disque, exposition, spectacle, ils partagent avec vous leurs coups de coeur. Après Thomas Cadène, nouvelle étape avec David Vandermeulen (directeur de la collection de La Petite Bédéthèque des savoirs, auteur de Fritz Haber, Nerval l’inconsolé…).

Un film

Je tiens – et je suis loin d’être le seul – Jean-Baptiste Thoret pour l’un des plus importants critiques cinéma. Spécialiste, entre autres, du cinéma italien et du cinéma américain des années 70, ses conférences disponibles sur Youtube régalent ceux qui y ont un jour prêté une oreille. Je vous conseille à ce propos plus que vivement celle titrée « La France intouchable », qui analyse sans délicatesse les films du box-office français de ces quinze dernières années.

Pour We Blew it (Potemkine, 2018), il est parti tourner aux États-Unis en 2016 en pleine campagne présidentielle. Thoret est allé interroger la génération Easy Rider et Woodstock, c’est-à-dire ces personnes qui, en 1969, pensaient que le monde allait enfin être pour eux. Et pourtant, dès Easy Rider, qui deviendra le quasi film-manifeste de toute une génération, Peter Fonda annonçait ce célèbre constat, étrangement défaitiste : « we blew it », on a tout foiré. Thoret est allé à la rencontre de cette Amérique pour savoir si elle avait réellement foiré quelque chose. Le résultat donne l’un des plus beaux films que j’ai pu voir sur l’Amérique, sa mélancolie et sa poésie vous change.

1527041430_9782130801443_v100Un livre

Laurent de Sutter est l’un des auteurs les plus intéressants d’aujourd’hui. En pas moins d’une dizaine d’années, ce Bruxellois d’à peine 40 ans a déjà publié en tant qu’éditeur de très grands noms de la pensée contemporaine comme Clément Rosset, Jacques Rancière, Zizek, Badiou, ou encore Pacôme Thiellement, Véronique Bergen et François De Smet. 201509-l_homme-au-landau_cEn tant qu’auteur on lui doit une quinzaine d’ouvrages qui, s’ils abordent quasiment tous des sujets peu consensuels (la pornographie, la prostitution, la police…), ont tous comme point commun celui d’être traversés par la question du droit. Après la loi (coll. Perspectives Critiques, PUF, 2018.) est en cela son livre le plus important, celui qui reprend tous les autres dans un énoncé magistral. Lisez cette histoire du droit sur les plages : c’est tellement captivant que vous en oublierez de vous crémer. Eh oui, de Sutter est subversif à bien des niveaux.

Une bande dessinée

Deuxième volume de la formidable et essentielle collection « L’Écho des Savanes » des éditions du Fromage, L’Homme au Landau, paru pour la première fois dans L’Écho en 1975, a connu une réédition en 1984 chez Futuropolis puis une ultime chez Cornélius en 2015. Ce livre, probablement les plus important de Jacques Lob, est l’un de ceux qui restera représentatif d’un temps que certains voudraient savoir pour perdu. Le problème, c’est que la poésie traverse les décennies et revient à chaque fois déstabiliser les âmes.

Publiez un commentaire