Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

8 Comments

Filles perdues

1 mars 2008 |

bravo.jpgPar Melinda Gebbie et Alan Moore. Delcourt, 49,90 €, mars 2008.

Sans doute le livre le plus sulfureux de 2008. Du moins par sa réputation, car ce pavé pornographique a bien failli ne pas sortir en France, en raison d’un accès de stress de l’éditeur, qui a un temps craint de se faire poursuivre par les ligues de vertu. Les filles perdues de cette histoire sont Dorothée (du Magicien d’Oz), Wendy (de Peter Pan) et Alice (du pays des merveilles). Elle se rencontrent à un âge avancé dans un hôtel viennois et se racontent leurs aventures sexuelles passées, tout en prenant du bon temps toutes les trois. Alan Moore (From Hell, Watchmen…) propose une relecture fascinante de trois classiques de la littérature enfantine, en même temps qu’il rend un hommage érudit à la pornographie du début du XXe siècle. Le dessin éthéré de Melinda Gebbie (compagne du scénariste) restitue à merveille l’ambiance à la fois suave et morbide de l’histoire. Filles perdues est un joyau noir.

Commentaires

Publiez un commentaire