Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 14, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Monde du manga #34

7 juin 2018 |

Le Monde du manga est retour ! L’idée : un tour d’horizon mensuel de l’actualité de la bande dessinée asiatique, en France comme à l’étranger. Animation, revues, initiatives éditoriales, récompenses, venues d’auteurs… Tout ce qui fait la culture manga pourra se retrouver dans ce panorama. Avec aussi un coup d’œil sur les bonnes sorties récentes et celles à venir. Bienvenue dans le Monde du manga !

 

Si vous l’avez loupé sur BoDoï…

Les éditeurs de mangas élargissent leur lectorat

 

Le manga Kingdom enfin publié en France !

logo MeianKingdom 1S’il y a bien un manga que les fans réclamaient à cor et à cri depuis des années et que les éditeurs français redoutaient, c’est bien Kingdom. Cette série de Yasuhisa Hara connaît un succès fou au Japon, aussi bien critique de publique, et encore plus depuis la diffusion de son adaptation animée… mais cela ne suffisait pas à pousser les éditeurs se risquer à le publier en France. Il faut dire qu’avec ses 50 tomes au compteur, son dessin à première vue peu avenant et sa plongée historique dans la Chine antique, le titre ne semblait pas avoir les atouts nécessaires à son succès en France. Mais après un refus de la part de Shueisha de publier le titre en saison chez Ki-oon (un peu comme fait Kurokawa avec Ippo), l’éditeur japonais a finalement décidé de laisser le titre aux éditions Meian. Choix étonnant quand on sait que l’éditeur n’a pour l’instant publié que deux titres et aucun manga. On peut dire que pour sa toute première acquisition japonaise, Meian vise gros et n’a pas froid aux yeux… Espérons que les ayants droit ont fait le bon choix.

Kingdom 2Ce que l’on sait pour le moment a été révélé par un site de fan Kingudamu qui scantradait jusque-là le manga (proposait le manga en version piratée et traduite par leurs soins). Non contents d’annoncer la nouvelle, ils donnent également des détails précis sur cette édition française qu’ils ont tant attendue. Tout d’abord, l’équipe du site sera directement impliquée dans l’édition papier de ce titre et arrêtera les scans pour se concentrer sur la promotion du titre. On ne sait pas encore à quel point et sur quel domaine, mon on imagine que c’est leur expertise de l’univers de ce manga qui sera mise à contribution. On apprend également que le rythme de parution devrait être assez fou, car il permettra de rattraper la parution japonaise en un peu plus de 2 ans en sortant 2 tomes par mois (!). Chaque tome coûtera 6,95 € (ce qui étonnamment abordable pour un format seinen) et pourront être achetés sur le site de l’éditeur, en librairie ou en ligne, mais sera aussi accessible sur abonnement mensuel (13,50 € pour deux tomes) permettant d’avoir quelques bonus exclusifs (posters, marque-pages, ex-libris…). Les deux premiers tomes sortiront officiellement le septembre 2018, mais seront disponibles en exclusivité à Japan Expo.

 

Le Lézard noir plus en forme que jamais

Yukibana No ToraBokura no funkasai
Fort du succès de Chiisakobé et de la sortie récente de La cantine de minuit, Je suis Shingo ou Tokyo Alien Bros. qui ont marqué les lecteurs et la critique, la nouvelle ligne éditoriale du Lézard noir prend forme. Ainsi, après Stop !! Hibari-Kun, ce ne sont pas moins de 5 nouveaux titres qu’a annoncés l’éditeur poitevin. À paraître d’ici le premier semestre 2019 :

Yukibana No Tora d’Akiko Higashimura (Princess Jellyfish). Dans cette série comptant déjà 5 tomes au Japon, l’autrice raconte la vie du seigneur de guerre Kenshin Uesagi en le dépeignant sous les traits d’une femme. Un titre qui nous permet de revisiter l’ère Sengoku de manière totalement inédite.

EisbahnTongari TanatosBokura no funkasai, nouveau one-shot de Keigo Shinzo. Dans ce titre on suit le quotidien de deux garçons qui vivent dans une ville qui vient d’être ravagé par un volcan. Décidément l’éditeur tient tout particulièrement à cet auteur, puisque ce sera son quatrième titre à paraître chez nous.

– Les deux derniers mangas ont été écrits par des auteurs inédits en France. Le premier nous permettra de découvrir le travail de Tsuchika Nishimura,Voyage a Tokyo considéré par Keigo Shinzo comme son concurrent direct, grâce à son recueil d’histoires courtes Eisbahn. Le second est Hiroshi Uchiyama, dont nous pourrons lire son one-shot tranche de vie Tongari Tanatos.

– Enfin, le tout dernier titre annoncé est une bande dessinée de Vincenzo Filosa, un traducteur et auteur italien. Il a notamment traduit des auteurs comme Shigeru Mizuki, Yoshiharu Tsuge ou Jirô Taniguchi et est considéré comme l’un des spécialistes de la BD asiatique indépendante. Voyage à Tokyo est son premier roman graphique dans lequel il revient sur sa connaissance de Tôkyô et du gekiga. Le lien entre la nouvelle ligne éditoriale et les débuts est tout trouvé !

 

Tsume se lance dans l’édition

Tsume LogoCeux qui suivent Cyril Marchiol sur les réseaux sociaux n’ont pas été surpris lors de l’annonce, mais le créateur de figurine Tsume se lance dans le manga français. Après avoir créé Yoka Boardgames (création de jeux de société), Iki (création de prêt-à-porter aux couleurs de mangas phares) et Tsume Entertainment (Productions audiovisuelle et événementiel), il se lance donc dans l’édition.

Ils ont pour l’instant annoncé deux titres, qui sont des créations françaises qui seront publiées en version numérique via une application et un site dédiés : Imperium Circus et Ragnafall. Ces deux titres seront de type shônen et seront traduits dans plusieurs langues, auront un sens de lecture japonais, ainsi que des onomatopées japonaises sous-titrées. Imperium Circus sera scénarisé par Robin Dall Armellina et dessiné par Guillaume Lapeyre et Alexandre Desmassias (City Hall, Le visiteur du futur – La Brigade temporelle) et se déroulera dans le domaine du cirque. Les premiers chapitres devraient commencer à paraître à l’automne ou au plus tard à l’hiver 2018. Ragnafall s’annonce comme une longue série autour de la mythologie nordique. Aux manettes : Marujirushi (scénario), Shizuka (dessin) et Kitahara (assistant). Affaire à suivre !

 

En bref – France

Actualité

Mon voisin Totoro– Un autre éditeur se lance dans le manga en 2018 : chattochatto. Il a pour volonté de « faire découvrir de nouveaux talents et d’être toujours plus proche de ses lecteurs » en portant leur regard « au-delà des frontières ». Ce sera donc pour cet éditeur aussi des mangas d’origines et genres divers (et certainement pas japonaises) que vous pourrez découvrir. Preuve en est, leurs 6 collections annoncées : shonen, shojo, seinen, josei, kodomo et une dernière regroupant les œuvres « originales ». Premier exemple, leur titre de lancement, annoncé pour le 24 août, nous vient tout droit du Canada et est écrit par Shilin Huang (une autrice d’origine chinoise) : Carciphona. Si vous voulez en savoir plus sur cette série qui compte déjà 5 tomes, sachez qu’elle est disponible gratuitement sur le site anglais de la série.

– Pour célébrer ses 30 ans, Mon Voisin Totoro sera de retour au cinéma (dans 150 salles et en version restaurée) du 13 au 20 juin 2018. L’occasion parfaite de (re)découvrir ce chef-d’œuvre d’Hayao Miyazaki.

– Vous le savez, Le Signe des rêves de Naoki Urasawa (Pluto, Billy Bat, Happy !, Master Keaton…) est prévu aux éditions Futuropolis. Nous avons enfin plus de d’informations : le premier tome sortira le 23 août et le second le 11 octobre. Il s’agira de volumes de 144 pages du même format que Les Chats du Louvre (#2) et ils seront vendus 20 €.

– On vous parlait le mois dernier de la publication de Deep Scar et des éditons H2T. Ces éditions ont été créées par Ludivine Gouhier et Mahmoud Larguem en 2016 avec pour but de développer des projets de bandes dessinées numériques dans lequel le lecteur donne son avis. Une fois le nombre de chapitres nécessaire atteint, la parution d’un volume papier est programmée, puis soutenue par la présence des auteurs en salon et dédicace. Depuis le mois de mai 2018, les éditions H2T ont été rachetées par Pika édition. Après l’acquisition de nobi nobi ! en 2016, ils souhaitent ainsi renforcer leur présence dans le domaine du numérique (via leur plateforme WeeklyComics) et de la création française.H2T PIKA

– Dans le précédent Monde du manga, nous mettions également en avant une des créations des éditions Ki-oon qui nous parle le plus : Beyond the clouds. Sachez que nous ne sommes certainement pas les seuls à y croire, puisque l’éditeur invite Nicke, l’autrice de la série, à Japan Expo. Elle sera présente du vendredi 6 au dimanche 8 juillet pour présenter sa série qu’elle peaufine depuis plus de 10 ans.

– Les amateurs de shônen vont se réjouir, car Atsushi Ohkubo (Soul Eater, Fire Force…) est invité par les éditions Kana à Japan Expo 2018. Pour l’occasion, Kana publie le tome 7 de Fire Force et Kurokawa en profite pour sortir le deuxième artbook de l’auteur ainsi que le 6e tome double de Soul Eater. Une conférence et un live drawing sont prévus pour le samedi 7 juillet de 10h30 à 11h15.

– À l’occasion de la venue de Leiji Matsumoto en France (on vous avait dit de ne pas traîner, les places sont parties très vite !), Les Images Dérisoires proposent deux estampes pigmentaires numérotées et signées par le mangaka. Ces affiches, au format 40 x 60 cm, seront tirées à 50 exemplaires et seront vendues 200 €. Celles-ci seront disponibles à partir du 8 juin chez certains libraires et mises en vente à la création du site internet de l’éditeur d’affiches d’art d’artistes japonais.
L Atelier des sorciers collector 2

L’Atelier des Sorciers, un de nos coups de cœur de ce début d’année, continue de faire les yeux doux aux lecteurs, puisque après la venue de l’auteur en France (notre interview arrive vite !), la sortie d’une édition collector du premier tome et la vente d’un sublime portfolio reprenant des illustrations de l’autrice, les éditions Pika publient le tome 2 des aventures de Coco avec une jaquette réversible : d’un côté la jaquette originelle, de l’autre, une version collector. Si tout le premier tirage a le droit à cette jaquette, certains lecteurs pourront aussi trouver une « plume stylo » offerte dans certaines librairies ou sur leur stand à Japan Expo pour l’achat d’un tome de la série. Foncez !

– On vous parlait dans le numéro 33 du Monde du manga de la nouvelle série de Hiro Mashima (Fairy Tail) à paraître le 27 juin. On a enfin plus d’informations : la série aura pour titre Eden’s Zero et sera prépubliée en simultané en 5 langues dans le monde. C’est, sans surprise, chez Pika éditions que nous retrouverons la série et la prépublication sera numérique. Tout le travail étant donc fait en même temps qu’au Japon, on peut penser que, comme pour To Your Eternity, la version papier devrait coller au plus près à l’édition japonaise.

 

Acquisitions, arrêts de commercialisation, rééditions

Les cahiers japonais– Igort revient aux éditions Futuropolis avec un second volet de ses Cahiers japonais. Ce deuxième tome, sous-titré Le Vagabond des mangas, nous mènera, entre autres, sur les traces de Jirô Taniguchi, Miyamoto Musashi et Yasunuri Kabawata. L’auteur parlera aussi d’Hiroshima, des hikikomoris (hommes vivants reclus chez eux) ou d’un jeu de drague typiquement japonais… Tout un programme dont nous ne manquerons pas de vous reparler.

La fille du temple aux chats– Les éditions Soleil Manga ont annoncé la publication de La Fille du temple aux chats à partir du mois d’octobre 2018. Dans cette série de Makoto Ojiro (Nude), Gen est un adolescent qui quitte la ville pour intégrer un lycée rural situé là où il a vécu enfant. Il y retrouve Chion, une cousine qui vit là au milieu de nombreux chats. Des tranches de vie simples et campagnardes accompagnées de dessins enchanteurs. On sera au rendez-vous.

Les heros de la galaxie– Grégoire Hellot, le responsable éditorial de Kurokawa, a annoncé lors d’une session de questions-réponses sur Twitter la parution de la nouvelle série de Ryû Fujisaki (Hoshin, Shi Ki, Stray Souls…) : Les Héros de la galaxie. Adaptation de romans de Yoshiki Tanaka (aussi auteur des romans Arslan) comprenant déjà 10 volumes au Japon où la série est toujours en cours. En France, le premier tome de ce space opera est prévu pour le 5 juillet.

– Les éditions Kana vont publier à compter du 24 août la trilogie Contamination de Ao Acato. La série commence en montrant un soldat qui s’effondre en crachant du sang. Ce dernier est suivi par de nombreux autres cas qui annoncent le pire… Serait-ce le début d’une épidémie ? Un titre qui s’annonce entre thriller, suspense et médecine, dans la lignée de Dr. DMAT, ce qui n’est pas pour nous déplaire !

– À l’occasion de Japan Expo, les éditions Doki-Doki sortent leur gros coup de cœur de l’année : Fairy Tale Battle Royale. Cette série, qui compte déjà 3 tomes au Japon, met en scène des personnages de contes de fées qui vivent l’horreur. Un mélange des genres audacieux sous le graphisme léché d’Ina Soraho. Divertissement garanti.

– Culte et publiée il y a 15 ans en France, la série Battle Royale va avoir le droit à une nouvelle édition chez Soleil manga. Ce survival sera proposé dès le mois d’août en « Ultimate Edition ». Chacun des 8 tomes de plus de 400 pages comprendra un marque-page et coûtera 15 €.

– Alors que sa série Area 51 s’est terminée en mai 2018 en France, Casterman annonce la publication d’une nouvelle série de Masato Hisa : Grateful Dead. Dans ce diptyque publié entre 2003 et 2004, l’auteur met une nouvelle fois en scène une femme forte pour une chasse aux zombies, vampires et dragons en plein Shanghai ! Premier tome le 29 août 2018.

Grateful deadQuenotte Casterman– Toujours chez Casterman, vous pourrez découvrir au mois de septembre le premier tome d’un petit ovni dans le monde du manga : Quenotte et le monde fantastique. Dans ce volume grand format tout en couleur, vous suivrez Quenotte et son ami Biko qui iront fouiner dans le cœur de la Terre… qui se révèle être creuse ! Épopée fantastique et extraordinaire à ne pas rater.

– À l’occasion de la venue de Buichi Terasawa à Japan Expo, Isan Manga ressortira la version couleur de Cobra (déjà parue sous forme de coffrets chez Taïfu Comics en 2005/2006). Cette série sera rééditée en très grand format (19 x 27 cm) cartonné et vendue 29,99 € le tome d’environ 200 pages. Le premier volume (sur 17) de cette édition sera disponible en librairie en septembre 2018 et le deuxième en octobre, mais seront exceptionnellement tous les deux disponibles en avant-première sur le festival. Et pour fêter la présence de l’auteur en France, une autre surprise sera de la partie puisqu’un artbook inédit de 300 pages sera en vente uniquement sur leur stand Japan Expo de l’éditeur et leur site internet.

 

Articles, bilans, dossiers, interviews…

Radiant 9– On vous le disait en tête d’article, Le Lézard noir ne s’est jamais aussi bien porté que depuis le succès fulgurant de Chiisakobé. Cela permet (enfin !) à Stéphane Duval d’endosser son rôle d’éditeur à temps plein. Travail d’édition commencé suite à un coup de cœur pour le travail de Maruo voilà presque 15 ans, qui l’a ensuite mené à des auteurs indépendants loin de tout ce que proposaient les autres éditeurs. Les années passent et le catalogue s’affine et se construit en toute cohérence. Le succès du titre de Minetarô Mochizuki ouvre de nouveaux horizons à l’éditeur qui élargit sa ligne en glissant des sorties ero-guro et patrimoniales vers des titres contemporains plus accessibles, tout en gardant une volonté de diversification, qualité et sélection. Pour en découvrir davantage sur son parcours atypique sur le marché du manga français, allez donc faire un tour chez nos confrères de Comixtrip.

Tony Valente s’est confié au site Pop up’ culture dans une longue interview dans laquelle il revient sur sa passion, ses influences, son parcours, son quotidien de travail, son manga et son adaptation en dessin animé par les Japonais. Riche et donnant envie de se plonger dans Radiant et son adaptation animée… mission accomplie !

– Dans un article en anglais, le Japan Times a rencontré l’une des femmes qui a fait que le manga a traversé les frontières du Japon à grande échelle : Chigusa Ogino (agent de Tuttle-Mori Agency). Voilà maintenant 27 ans qu’elle est dans le métier et permet aux éditeurs français (et internationaux) de pouvoir acquérir les droits des mangas qu’ils convoitent. Elle revient notamment sur les prémices de l’exportation du manga et les premières demandes de droits pour des séries qui s’entassaient dans les bureaux de la Shueisha, Dragon Ball en tête. Elle évoque aussi le cas particulier de la Chine et les marchés européens et américains.

Le pavillon des hommes– Hervé Brient (Herbv) propose sur son site quelques articles écrits suite à sa relecture de la série historique Le Pavillon des hommes de Fumi Yoshinaga. Cette série uchronique très riche menant le lecteur dans l’ère Edo détourne l’histoire réelle pour mettre les femmes au pouvoir. Un titre incontournable remportant un prix au Japan Media Arts Festival et le Prix culturel Osamu Tezuka, mais qui a beaucoup de mal à trouver son public en France. J’espère que ses quelques liens vous donnent envie de vous y mettre ! Petit guide partie 1, partie 2 + une biographie et une bibliographie de l’autrice.

– Après Kana et Ki-oon, le site Paoru continue sa tournée des éditeurs de mangas français pour proposer une nouvelle interview en mettant cette fois-ci en avant le trio Ototo/Taïfu/Ofelbe représenté par leur attaché de presse : Guillaume Kapp.

 

En bref – Japon

Actualité

Slam DunkSlam Dunk de Takehiko Inoue a le droit à une toute nouvelle édition en 20 tomes au Japon. Celle-ci regroupe au format shônen les 31 tomes originels de la série en 4 arcs narratifs distincts qui sortent au rythme d’un arc par mois. Ainsi, les tomes 1 à 6 sont parus le 1er juin et cette réédition finira début septembre. Cerise sur le gâteau, chaque jaquette est inédite et a été exclusivement dessinée pour cette édition. Pourvu que cette réédition et la réalisation de ces illustrations motivent le mangaka à reprendre ses crayons, car ses dernières planches pour Vagabond et Real datent de plus de 3 ans !

Keigo Shinzo prend petit à petit une place à part dans le milieu du manga et le succès est au rendez-vous. Sa série comique et décalée Tokyo Alien Bros. va avoir le droit à une série TV au Japon à partir du 23 juillet 2018.

– On vous parlait du lancement imminent de Kimi ni Nare d’Ichigo Takano (Orange) au Japon, c’est à présent chose faite… et pas à moitié ! En effet, pour la toute première fois de son histoire, le magazine de prépublication Monthly Action est tombé en rupture de stock. Les plus curieux pourront découvrir ce premier chapitre phénomène en ligne. (Source : Manga Mag)

One Piece 440 millions– Nouveau record pour One Piece, qui ne cesse de conquérir des lecteurs à travers le monde. Le journal Asashi a révélé au mois de mai 2018 que la série est imprimée à 440 millions d’exemplaires dans le monde (365 millions rien que pour le Japon et 75 millions pour le reste du monde). (Source : Manga Mag)

– Les gagnants du 42e prix Kodansha ont été annoncés. Le prix du meilleur shônen revient à Beastars de Paru Itagaki (déjà multiprimé, voir Le Monde du manga #33), celui du meilleur shôjo revient à Tômei na Yurikago de Bakka Okita et dans la catégorie générale, ce sont deux titres qui se sont démarqués : Sanju Mariko de Yuki Ozawa et Fragile – Byôrii Kishi Keiichirô no Shoken de Saburô Megumi et Bin Kusamizu… Aucun de ces titres n’est disponible en français, cela donnera peut-être quelques idées aux éditeurs hexagonaux, qui sait… ?

– Les 47es Prix de l’Association des auteurs de bande dessinée japonais ont été dévoilés au Japon. Ils seront remis aux vainqueurs le 15 juin lors d’une cérémonie qui se déroulera à l’hôtel impérial de Tôkyô. Parmi les gagnants, deux sont connus en France : Le Mari de mon frère remporte le Prix d’excellence et Gô Nagai reçoit le Prix du ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sciences et de la Technologie pour l’ensemble de son œuvre. Le Grand Prix revient quant à lui à deux auteurs. Yukio Shinohara pour Hitokomart et un auteur reconnu au Japon, mais inédit en France : Daijirô Morohoshi pour son recueil d’histoires courtes Morohoshi Daijirô Gekijô. (Source : Manga Mag)

nyukou_jojo_180509_flyer_OL– Grâce à Manga Mag, les amateurs de chiffres vont pouvoir se régaler, puisqu’ils publient le rapport annuel des parutions sur le marché japonais établi par le livre Shuppan Shiyô. On notera une baisse des ventes de mangas papier pour la troisième année consécutive au Japon (- 14,4 % du chiffre d’affaires en 2017) alors que la hausse des ventes numériques continue (+ 17,2 %). Sur les magazines, le clivage papier/numérique est encore plus marqué, les ventes des magazines papier chutant depuis 16 années consécutives ! Mais si les ventes numériques augmentent, elles ne compensent pas pour autant le chiffre d’affaires total des magazines de prépublication, qui est en baisse de 9 % depuis 2016. Autre chiffre toujours aussi surprenant, pour nous qui nous plaignons de surproduction : ce sont pas moins de 12 461 mangas qui sont parus au Japon en 2017 ! Tout le reste et notamment les chiffres de tirage série par série sont disponibles sur leur site.

– Le Centre national des Arts de Tokyo accueillera une exposition pour fêter les 30 ans de Jojo’s Bizarre Adventure du 24 août au 1er octobre 2018. Un très gros événement pour l’une des plus longues séries encore en cours au Japon, puisqu’elle en est maintenant à 120 tomes répartis en 8 parties !

Comme l’a noté Manga Mag Japon, en un seul mois, 5 magazines des prépublication se sont arrêtés au Japon. Et le plus étonnant est qu’il s’agit des magazines anciens et qui avaient su s’installer sur la longueur. Ainsi le magazine Aria (8 ans d’existence), le Comic Ryû (13 ans), le Monthly Birz (22 ans), le You (38 ans) et le Bessatsu Hana to Yume (41 ans) ont publié leur dernier numéro. Est-ce le début d’une hécatombe due à la montée en puissance du numérique ? Et si l’avenir de la prépublication se faisait dorénavant majoritairement en ligne ? Seul l’avenir nous le dira.

– Isao Takahata est décédé le 5 avril dernier et c’est le 15 mai, au musée Ghibli, qu’a été organisée une cérémonie pour rendre hommage à ce grand réalisateur. Le site Buta connection propose pour l’occasion une traduction du beau discours prononcé par Hayao Miyazaki à cette occasion. « Excusez-moi, ce n’est pas un véritable éloge funèbre, mais j’ai écrit quelques mots sur Isao Takahata que j’aimerai vous lire. J’ai toujours pensé que Paku-san vivrait jusqu’à 95 ans. Mais il est parti et je me rends compte qu’il ne me reste plus beaucoup de temps à moi non plus. »

 

Animation

Anime The Promised Neverland– Les vieux lecteurs de manga devraient être ravis, Banana Fish est adapté en anime par le studio Mappa, plus de 30 ans après sa parution ! Pour l’occasion, ce titre phare d’Akimi Yoshida se verra transposé à notre époque. À présent en arrêt de commercialisation en France, cette série avait été publiée en jaune banane, jaquettes et pages comprises ! Disponible le 5 juillet sur Amazon Prime Video au Japon, on imagine qu’elle devrait être traduite dans d’autres langues assez rapidement.

– C’est sans réelle surprise que l’on apprend que le manga à succès The Promised Neverland va avoir le droit à son anime. Dès janvier 2019, les personnages de Kaiu Shirai et Demizu Posuka prendront vie dans la case Noitamina de Fuji TV. Dans le reste du monde, la série sera disponible sur Amazon Prime Video.

– Gros succès au Japon et fleuron du Shonen Jump, Les Rôdeurs de la nuit va également être adapté en anime. Cette série est éditée en France aux éditions Panini et a beaucoup de mal à rencontrer son lectorat… Peut-être que l’anime du studio Ufotable (Fate/Zero, Garden of Sinners…) lui donnera un coup de pouce salutaire, car la communication de l’éditeur autour de ce titre est malheureusement quasi-inexistante.

Batman Manga

Nouvelle série

– Masato Hisa (Area 51, Jabberwocky…) va adapter en manga le nouveau film d’animation liant comics et manga : Batman ninja. Un titre qui collera assurément au trait racé et inspiré du mangaka.

 

Fin de séries

Kamakura Diary se terminera le 28 juin au Japon. La série fera en tout 9 volumes et nous devrions pouvoir lire cette fin d’ici 2019 en France.

Eclats d ame 2– Alors que le premier tome est déjà tombé en rupture de stock en France, et que le deuxième propose un partenariat avec SOS Homophobie (5 % des ventes du tome 2 seront reversées à l’association), Éclat(s) d’âme se termine déjà au Japon. Cette série de Yuhki Kamatani fera donc 4 tomes et devrait se conclure à la fin de l’année aux éditions Akata.

 

En bref – International

– On vous le disait dans la partie Actu française, Totoro fête ses 30 ans en 2018. Heureux hasard (?), le studio Ghibli a récemment ouvert son tout premier restaurant officiel aux couleurs de Totoro à Bangkok ! Ce May’s Garden House Restaurant propose menus et activités autour des dessins animés du célèbre studio. Vous savez où aller pour dîner aux côtés de ce personnage mythique. (Source : Nautiljon)

 

Dernières lectures conseillées

Lectures Mai 2018
 
 
Area 51 #15 – Masato Hisa – Casterman. (chronique à venir)
Aromantic (Love) Story #1 – Haruka Ono – Akata. (chronique à venir)
Blue – Kiriko Nananan – Casterman. (article à venir)
Grendel #1 – Mako Oikawa – Komikku.
Issak #2 – Shinji Makari & Double-S – Ki-oon.
King of Eden #3 – Takashi Nagasaki & Ignito – Ki-oon. (chronique à venir)
Les fleurs du mal #10 – Shuzo Oshimi – Ki-oon.
Lost Children #1 – Tomomi Sumiyama – Ki-oon.
Éclat(s) d’âme #2 – Yuhki Kamatani – Akata. (chronique à venir)
Sunny sunny Ann ! – Miki Yamamoto – Pika. (chronique à venir)
Whispering, les voix du silence #1 – Yoko Fujitani – Akata.
Wonderland #3 – Yugo Ishikawa – Panini Manga.
 
 
 

Les nouveautés du mois de juin à surveiller

Nouveaute Juin 201806/06 – Blue Giant #1 – Shinichi Ishizuka (Vertical) – Glénat.
En cours – 14 tomes – 7,60 € – #Jazz #Passion #TrancheDeVie
07/06 – Mimikaki – L’étrange volupté auriculaire – Yarô Abe – Le lézard noir.
One-shot – 13 € – #Hygiène #TrancheDeVie #HistoiresCourtes
07/06 – Holiday Junction – Shinzo Keigo – Le lézard noir.
One-shot – 13 € – #TrancheDeVie #HistoiresCourtes #NouvelleVague
07/06 – Route End #1 – Kaiji Nakagawa – Ki-oon.
En cours – 4 tomes – 7,90 € – #Thriller #SerialKiller #Suspense
08/06 – Juice #1 – Art Jeeno – çà et là.
Terminé – 3 tomes – 14 € – #Thaïlande #Adolescence #Lycée
13/06 – Zero – Taiyô Matsumoto – Pika.
One-shot – 25 € – #ŒuvreDeJeunesse #Boxe #Suspense
15/06 – Malédiction finale #1 – Jun Watanabe – Komikku.
Terminé – 6 tomes – 8,50 € – #Mort #Suspense #Horreur
20/06 – Ayako – Osamu Tezuka – Delcourt/Tonkam.
One-shot – 29,99 € – #AprèsGuerre #Drame #Famille
20/06 – L’histoire des 3 Adolf #1 #2 – Osamu Tezuka – Delcourt/Tonkam.
Diptyque – 29,99 € – #Hitler #DestinsCroisés #Histoire

 

Dernières chroniques asiatiques sur BoDoï

Chimères #1-2, Les Chats du Louvre #2, Dr. Stone #1, Nous avons fait de notre mieux, Entre chien et loup, Le Bonheur c’est simple comme un bento de Yuzu.

 

Sélection de couvertures japonaises #CoverLover

CoverLover May 2018
Pour plus de couvertures, cliquez ici :

Pour suivre en continu l’actualité manga, les coups de cœur et bien plus encore… suivez @RemiNoTsundoku sur Twitter, Facebook ou Instagram. Bonne lecture !

(Sources : sauf mention contraire ou redirection précise, les informations sont issues de sources plurielles et complémentaires et en grande partie de Marco06 (via Manga Mag), Manga News, Crunchyroll, Anime News Network et Comic Natalie)

Publiez un commentaire