Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 18, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

6 Comments

Le Monde du manga #36

21 septembre 2018 |

Le Monde du manga est de retour ! L’idée : un tour d’horizon mensuel de l’actualité de la bande dessinée asiatique, en France et au Japon, mais aussi dans le reste du monde. Acquisitions, animations, initiatives éditoriales, récompenses, venues d’auteurs, revue de presse… Tout ce qui fait la culture manga pourra se retrouver dans ce panorama, coup d’œil sur les bonnes sorties récentes et à venir inclus. Bienvenue dans le Monde du manga !
 

Si vous l’avez loupé sur BoDoï…

Le TOP 100 des 10 ans de BoDoï
Mangasia : l’expo BD de l’été
« Sous un ciel nouveau », Prix Asie de la critique ACBD 2018
Maruko
 

Le Japon perd une de ses icônes du manga

Le 15 août dernier, Momoko Sakura est décédée à l’âge de 53 ans des suites d’un cancer du sein. Si cette mangaka est regrettablement totalement inconnue en France, c’est un véritable monument dans son pays. Elle a publié à 19 ans son premier manga alors qu’elle enseignait en parallèle la littérature à l’université. Elle commença seulement 2 ans plus tard sa série culte dans le magazine shôjo Ribon. Son héroïne Maruko, issue du célèbre manga Chibi Maruko-chan, tiré à plus de 30 millions d’exemplaires, est aussi importante et populaire que l’est Sazae-san pour les Japonais. Sa série « tranche de vie » a été récompensée par de nombreux prix et a été adaptée en anime à plusieurs reprises. La dernière mouture est toujours en cours avec 1 165 épisodes au compteur et a été diffusée dans plus de 60 pays !
 

Japonismes 2018

Cette année 2018 marque les 160 ans des relations diplomatiques entre la France et le Japon. Pour cette occasion, les deux pays s’associent pour mettre en place un événement majeur se déroulant 8 mois durant : Japonismes 2018. La programmation culturelle s’étalant de juillet 2018 à février 2019 se veut riche et variée : gastronomie, cinéma, théâtre, expositions… surtout à Paris, mais aussi dans toute la France. Alors que le manga est le produit culturel le plus importé et qui a eu le plus de pénétration et d’impact sur le territoire français, on s’étonne tout de même que très peu de choses soient mises en place autour de tout ce pan de la pop culture japonaise. Après, cela n’enlève en rien à l’importance du programme proposé et nous vous invitons à découvrir les très nombreux rendez-vous sur le site officiel.
 

Nouvelle lutte contre le piratage de mangas

Les 4 grands éditeurs japonais que sont Kodansha, Shogakukan, Shueisha et Kadokawa se sont associés pour lutter contre le piratage dans le cadre d’une campagne nommée « STOP ! Kaizokuban » (comprendre « Stop aux éditions pirates! »). Un site créé pour l’occasion présente les différents types de piratage leurs impacts sur le marché du manga, tels les sites d’hébergement de scantrad (traductions illégales de mangas faites par des amateurs), les sites d’hébergement de fichiers classiques sur lesquels de nombreux fichiers illégaux sont souvent proposés et remis à disposition dès qu’ils sont repérés et supprimés par les ayant-droits, les vidéos Youtube qui propose la lecture des derniers chapitres prépubliés, les logiciels de peer-to-peer… Les éditeurs annoncent que de nombreuses opérations ont été menées récemment et depuis des années, menant à la fermeture de sites et suppressions de liens illégaux, mais que le combat est encore loin d’être terminé. À l’aide de cette campagne, ils souhaitent non seulement rappeler aux lecteurs que s’ils veulent lire leur série, il faut le faire légalement, au risque de mettre tout le marché et sa diversité en péril. Une nouvelle preuve des éditeurs de leur détermination à enrayer le piratage. (Source : Anime News Network)

Stop au piratage
 

On n’arrête plus les éditions Meian

On vous annonçait dans Le Monde du manga #34 l’acquisition du manga à succès Kingdom par les éditions Meian. Forts de leur gros lancement à Japan Expo (les volumes 1 et 2 s’étant vendus à hauteur de 1 400 exemplaires chacun lors de la convention) et du nombre d’abonnés ayant atteint le minimum qu’ils s’étaient fixés, ils ont décidé de faire évoluer leur formule d’abonnement afin de proposer encore plus de bonus aux lecteurs. Ainsi, en plus des ex-libris prévus initialement (et qui seront également disponibles pour l’achat de la série en librairie), l’éditeur prévoit deux cadeaux exclusifs pour ceux qui s’abonnent directement sur leur site. Les lecteurs abonnés recevront donc tous les 10 tomes un poster géant et un coffret cartonné A4. Par contre, pour pouvoir proposer cela, l’éditeur a dû réduire ses envois par deux. C’est pourquoi, au lieu de recevoir 2 tomes par mois comme prévu à l’origine, les lecteurs recevront 4 tomes tous les 2 mois. Les frais de port ainsi économisés permettent à l’éditeur de satisfaire leurs clients tout en limitant leurs dépenses. Tous les détails sont disponibles ici.

Et si le succès du lancement de Kingdom se confirme, les éditions Meian enchaîne aussi les annonces des futurs titres. Tout d’abord, le manga Egregor, dont le premier tome était sorti en septembre 2017, va connaître un reboot dessiné par un auteur connu en France : Jae Hwan (Demon King, Warcraft…). Le premier tome de cette nouvelle mouture est prévu pour le 15 octobre 2018. L’éditeur a également profité de l’été pour faire de nouvelles acquisitions, venant compléter ce qu’il avait déjà entamé. En effet, Meian reprend le matériel existant de feu Booken Manga et proposera les manhwa Ares et The Swordsman dans leur intégralité. Tout comme pour The Breaker et The Breaker New Wave, l’éditeur gardera la charte graphique utilisée pour la précédente édition avortée et prévoit de publier ses intégrales sous forme de coffrets. Ares comprendra 3 coffrets comprenant de 8 à 9 tomes, et les 9 tomes de The Swordsman paraîtront dans un seul et même coffret. L’éditeur n’a pas encore fourni de date précise pour ces sorties, mais ceux qui sont intéressés par ces annonces peuvent commencer à économiser, car ce ne sont pas moins de 36 tomes nouveaux volumes qui viendront se rajouter au catalogue de l’éditeur dans très peu de temps (sans compter les 2 volumes mensuels de Kingdom déjà annoncés) ! Enfin, amis libraires qui passez par ici, n’oubliez pas de passer par leur site professionnel en ligne, vous aurez le droit à une remise de 40 % au lieu de 33 % accordés par le diffuseur !
Egregor
 

En bref – France

Actualité

blame-de-luxe-1-glenat

– Alors que l’on savait depuis janvier dernier que Taiyou Matsumoto serait à l’honneur lors du prochain Festival international de la Bande Dessinée d’Angoulême, on a récemment eu la confirmation que l’exposition contiendrait près de 200 œuvres originales du mangaka. De quoi en prendre assurément plein les yeux ! Mais comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, on a également appris dans le même temps que le mangaka Tsutomu Nihei est également un invité majeur de l’édition 2019 du festival. L’auteur sera présent pour rencontrer son public grâce à une masterclass, mais également quelques séances de dédicaces. Pour l’occasion, une grande exposition sera proposée et reviendra sur plus de 20 ans de carrière. Voilà de quoi bien accompagner l’édition deluxe de son manga Blame ! et l’arrivée du premier tome de sa nouvelle série Aposimz – La Planète des marionnettes le 7 novembre 2018 !

Exposition Metanoia– Du 2 au 8 novembre, la Galerie metanoia de Paris organisera une « Rétrospective Anime Japonais ». Les organisateurs annoncent une exposition regroupant des œuvres originales du studio Ghibli, mais aussi de l’anime d’Astro Boy, d’Akira et de One Piece… Quelques illustrations ont été dévoilées sur Facebook par la page LeijiNews relayant les images de Toshiro Fukuoka ici ou .

– Initialement prévu pour être bisannuel, le Prix Konishi pour la traduction de manga en français sera finalement annuel. La deuxième édition récompensera un manga publié entre le 1er octobre 2017 et le 30 septembre 2018 et l’annonce des nommés de cette deuxième fournée sera fait en octobre 2018. Tout comme l’année dernière, l’annonce du traducteur récompensé sera faite fin janvier lors du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême.

– Après le démarrage de la série et le début du simulpub international (publication simultanée avec le Japon dans différents pays) de Edens Zero, de Hiro Mashima (Fairy Tail), la date de sortie du premier tome papier est fixée. C’est le 10 octobre 2018 que vous retrouverez ce volume en librairie, soit moins d’un mois après la sortie japonaise.

– Prévu pour le 3 octobre, le 3e tome de L’Atelier des Sorciers de Kamome Shirahama aura lui aussi le droit à une édition collector vendue 10,95 €.. Celle-ci comprendra une jaquette réversible avec une illustration inédite ayant la même charte graphique que les 2 premiers, mais aussi un carnet de notes aux couleurs de la série. Décidément bien inspirées et souhaitant défendre coûte que coûte ce très beau titre, les éditions Pika n’arrêtent pas de chouchouter les lecteurs de la série. D’ailleurs, pour l’achat du tome 3 classique ou collector, vous pourrez repartir avec un ex-libris exclusif.
Atelier 3 collecto Shikishi
– Alors que Rien ne fera venir le jour, le deuxième tome de l’anthologie que consacre Cornélius à l’œuvre de Yoshihiro Tatsumi (Une vie dans les marges #1, #2, Cette ville te tuera…) vient de sortir, l’éditeur annonce que cette collection de récits contiendra au minimum 5 volumes. Vu la qualité des 2 premiers, on est plus que pressé ! Mais il faudra rester patient, le deuxième étant sorti 3 ans après le précédent…

Barbara La Vie de Bouddha– Ne vous inquiétez pas de ne pas les voir en librairie les nouveaux volumes des éditions Prestige  de La Vie de Bouddha 1 (29,99 €) et de Barbara (24,95 €) sont décalées au 24 octobre 2018. Ce n’est pas faute de succès, bien au contraire… car parfois les mauvaises nouvelles sont accompagnées de bonnes : les premiers tomes de la collection sont actuellement en réimpression !

– Restés longtemps en rupture chez l’éditeur, tous les tomes de la série Ashita no Joe seront de nouveau disponibles en librairie à compter du 24 septembre 2018. N’attendez pas la prochaine rupture pour vous lancer, vous êtes là sur une valeur sûre.

L’adaptation en film de Gunnm, série culte de Yukito Kishiro, sera en salles le 26 décembre 2018. Le film aura pour titre Alita Battle Angel en référence au nom de la série sur le marché américain. Après avoir vu le travail fourni sur ce film, l’auteur du manga d’origine a déclaré que « c’était l’adaptation en film qu'[il] attendait depuis 30 ans ! ». Une nouvelle bande-annonce a été dévoilée durant l’été, nous vous laissons juger sur pièce !

– Le distributeur Splendor Films annonce la sortie au cinéma du tout premier long métrage d’animation de Hayao Miyazaki : Le Château de Cagliostro. Réalisé en 1979, six ans avant la fondation du studio Ghibli, ce film n’avait jusqu’alors jamais eu le droit à une diffusion en salles en France. Ce sera chose faite le 2 janvier 2019. Étonnante, mais appréciable idée !

– À l’occasion des 30 ans du film d’animation Akira, Dybex réédite ce chef-d’œuvre de l’animation dans une toute nouvelle édition collector. Sous un coffret A4, vous pouvez y retrouver un Blu-ray et un DVD contenant des images remasterisées et notamment le doublage français d’origine et la version corrigée. En bonus, un poster, un artbook de 54 pages et le storyboard complet de 370 pages. Prévoyez 49,99 € ou commencez votre liste au père Noël !
 

Acquisitions, arrêts de commercialisation, rééditions

L homme sans talent– Alors qu’ego comme x mettait la clé sous la porte en avril 2017, de nombreux titres intimistes se sont retrouvées sans maison d’édition. Après la réédition de L’Épinard de Yukiko et de Love Hotel de Frédéric Boilet, c’est au tour de L’Homme sans talent de Yoshiharu Tsuge de trouver un nouveau toit. Prévu aux éditions Atrabile le 9 novembre, cet ouvrage est une œuvre majeure du gekiga et plus particulièrement du Watakushi manga (« la bande dessinée du moi », courant créé par l’auteur qui présente des tranches de vie intime lugubres et réalistes). Cette édition reprendra le sens de lecture japonais, mais aussi le format, la traduction (légèrement corrigée) de Kaoru Sekizumi et Frédéric Boilet ainsi que l’adaptation graphique de Frédéric Boilet. La couverture aura un visuel différent et sera cartonnée. Il faudra compter 24 € pour vous offrir cette pierre angulaire de l’histoire de la bande dessinée mondiale.

solitude-autre-genre-pika– Après son énorme succès au Japon et aux États-Unis Solitude d’un autre genre de Kabi Nagata paraîtra en France le 10 octobre aux éditions Pika. Ce récit autobiographique et introspectif LGBTQ+ traite notamment de la dépression, du sexe et de l’acceptation de soi. Ce titre a connu une publication en ligne remarquée et très suivie avant d’envahir les librairies. Sélectionné aux Kono Manga ga Sugoi ! 2017, le titre est également nominé aux Harvey Awards 2018. Un titre qui s’annonce comme l’une des œuvres fortes de la rentrée.

25 ans après sa première version, Dragon Ball est de retour dans les kiosques avec une édition collector grand format (18,1 x 26,2 cm) depuis début septembre. L’adaptation graphique intérieure reprend à l’identique celle de l’édition Perfect sortie entre 2009 et 2015. Dans chacun des tomes de cette édition siglée « Hachette collections », vous pourrez retrouver des bonus comme des posters, ex-libris, porte-clés, verres… Le premier tome est vendu 3,99 €, le deuxième 8,99 € et les suivants 12,99 €. Il faudra compter 34 tomes au total, publiés au rythme de 2 par mois. La réception des livres se fait mensuellement via la réception d’un colis contenant 2 numéros. À ce rythme effréné, vous aurez votre collection complète en janvier 2020. Les abonnements et la commande des précédents tomes s’effectue directement via le site dédié.

Les-Montagnes-hallucinees-1-kioon– Pour ceux qui sont intéressés par cette édition collector de Dragon Ball, sachez que One Piece avait eu le droit à la même initiative d’Hachette collections en 2015 et que les tomes sont toujours disponibles ici. Les 40 numéros sortis regroupent les 597 premiers chapitres et 61 premiers tomes de la série. Aucune suite n’est prévue pour le moment, cette édition « Log » s’étant arrêtée là au Japon.

– Après une reprise en main dynamique de leur collection Latitudes (L’île errante, Souvenirs d’Emanon, Sous un ciel nouveau…), les éditions Ki-oon continuent à explorer toute la richesse du manga avec la parution d’une nouvelle collection dédiée aux adaptations en mangas des œuvres de Loveraft par Gou Tanabe (Mr. Nobody, Kasane, The Outsider…). Cette collection grand format compte mettre le paquet, puisque les tomes auront tous le droit à des couvertures à effet cuir et aux coins arrondis, rapprochant ces ouvrages de livres brochés d’antan. Pour ouvrir le bal de cette belle initiative, l’éditeur commence fort et annonce la sortie du diptyque Les Montagnes hallucinées. Premier tome prévu en librairie le 4 octobre !

– Après la parution du Supplément I, le premier fanbook de The Ancient Magus Bride, les éditions Komikku ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin et souhaitent faire perdurer (et profiter) du succès de cette série. Ainsi, le 20 septembre 2018 les fans de Chisé et Elias pourront découvrir le premier guide book officiel de la série : Merkmal. Au programme : illustrations couleur, présentation des personnages et lieux clés, interviews inédites et autres bonus.

Akira

– À l’occasion de la publication du premier tome du Signe des rêves de Naoki Urasawa (Billy Bat, Happy !, Monster…), les éditions Furutopolis/Musée du Louvre ont annoncé la sortie d’un coffret collector cartonné regroupant les deux volumes de la série. Alors que le second tome sortira en librairie le 11 octobre, ce coffret limité à 2 222 exemplaires sortira le 22 novembre 2018 et proposera un shikishi (ex-libris cartonné) exclusif. Pour se le procurer il faudra débourser 49 €.

– Akileos sortira le 9 octobre 2018 un ouvrage revenant sur le film Akira dans sa collection BFI : Les Classiques du cinéma. Écrit par Michelle Le Blanc et Colin Odell, ce livre fera 96 pages et analysera l’œuvre de sa genèse jusqu’à son impact encore visible aujourd’hui.

– Les éditions Delcourt/Tonkam annoncent la parution de la trilogie Iron Hammer against the witch de Shinya Murata et Daisuke Hiyama. Le premier tome est prévu pour le mois de novembre 2018 et annonce beaucoup d’action, de la magie et des chasses aux sorcières.

– Alors que sa nouvelle série Les Mythics continue sa publication aux éditions Delcourt, Jenny a le droit à une réédition de sa série manga phare : Pink Lady. Publiés dans la collection manga de l’éditeur, Delcourt/Tonkam, les 4 tomes doubles prévus sortent de manière mensuelle. Dernier tome en novembre.
 

Articles, bilans, dossiers, interviews…

Une nouvelle et jolie librairie pour les amoureux du manga et du Japon a ouvert ses portes le 5 mai 2018 à Paris : Le renard doré. Très actif sur les réseaux sociaux et au sein de sa librairie qui est souvent animée de diverses activités japonisantes, Mickaël Brun-Arnaud est un passionné de culture japonaise. Cet ancien psychologue de la fonction publique hospitalière a tout plaqué pour vivre son rêve de libraire et faire partager sa passion. La Youtubeuse Sita Tout Court est allée à sa rencontre pour découvrir la genèse de son projet, sa librairie, mais aussi ce que c’est qu’être libraire aujourd’hui.

– Alors que les hastags #MeToo et #BalanceTonPorc ont pullulé sur Internet, Pauline Croquet et Morgane Tual se sont posées la question du sexisme dans le manga. Il faut dire que dans certains titres les « plans culottes » sont légion et les femmes/filles sont souvent dénudées. De même, quand on commence à se poser la question du harcèlement et du consentement, des titres se font vite remarquer en tant que mauvais élèves. En faisant le tour des éditeurs lors de Japan Expo, les deux journalistes ouvrent le débat. Reste que, les éditeurs français n’ont finalement que peu de marges de manœuvre… et que ce n’est pas au Japon que ça risque de changer, le mouvement enclenché aux États-Unis n’ayant quasiment eu aucune répercussion. À lire sur le site du Monde.

carciphona_8422– Créées en février 2018, les éditions ChattoChatto se sont lancées sur le marché du manga avec un titre en poche : Carciphona. Paru le 24 août, cet ouvrage ouvre le champ des possibles pour cette petite maison d’édition menée par deux frères : Nicolas et Navid Galiano. Manga-News est allé à leur rencontre lors de Japan Expo afin d’en savoir plus. On y apprend notamment que l’éditeur souhaite une proximité accrue avec les lecteurs en les impliquant directement dans les choix éditoriaux, et on découvre aussi leur positionnement par rapport au marché français. En effet, les deux frères fonctionnent au coup de cœur et disent ne pas analyser le marché avant de choisir et lancer un titre. Cela laisse donc de larges marges de manœuvres, mais aussi de gros flous quant à l’accueil d’un titre ou non… L’avenir nous dira s’ils avaient raison ! Pour plus de détails, allez donc lire l’interview sur Manga-News.

– Alors que les bandes dessinées inspirées du manga sont de plus en plus nombreuses et qualitatives, quelques auteurs des éditions Glénat (Antoine Dole, Christophe Cointault, VanRah et Vinhnyu) ont participé à une conférence lors de Japan Expo afin de parler de leur métier, de leurs créations et de leur avenir. À lire pour se rendre compte de ce qu’est être auteur de manga en France actuellement. Compte-rendu de la rencontre sur Manga-News.

Vous ne connaissez rien au yaoi ? Eh bien tant mieux, France info propose un bon article introductif sur ces mangas qui mettent en scène des relations homosexuelles masculines. À lire pour sortir des clichés ! D’ailleurs, il y a peu nous vous conseillions Je pense à toi de Komatsu, un titre loin des gros clichés du genre, n’hésitez donc pas à vous laisser tenter par ces belles histoires courtes !

Le Shônen Jump, le plus célèbre des magazines de prépublication japonais de manga, a fêté ses 50 ans cet été. En voyage au Japon pour France info, Élodie Drouard en est revenue avec un grand format. Pauline Croquet a pour sa part écrit un article qui complète parfaitement les propos de sa consœur. Deux articles bien construits et riches en informations et citations qui pourront intéresser les habitués aux mangas ou non. Amateurs, curieux ou lecteurs de blockbusters comme Dragon Ball, One Piece, The Promised Neverland ou Death note, les deux articles sont sur France info et Le Monde.
 

En bref – Japon

Actualité

Dust 18

– Pour fêter le 90e anniversaire d’Osamu Tezuka, un magazine appelé Tezu Comi (anciennement annoncé sous le nom de Tezuka Mix) va voir le jour. Composé de 18 numéros, il sera publié mensuellement et proposera des présentations d’œuvres du Dieu du manga, mais aussi des articles et analyses de ses mangas, mais aussi et surtout des chapitres hommages à ses séries phares, scénarisées et dessinées par des mangakas comme Hiroyuki Takei (Shaman King) ou Gengoroh Tagame (Le Mari de mon Frère), mais aussi des auteurs internationaux comme Juan Diaz Canales (Blacksad), Mathieu Bablet (Shangri-La…) ou Reno Lemaire (Dreamland). Après un démarrage retardé, le premier numéro sortira finalement le 5 octobre 2018 et accueillera notamment des récits d’Atsushi Kaneko (Wet Moon, Soil…), Kentaro Ueno (Sans même nous dire au revoir…), Ken Niimura et Joe Kelly (I kill giants…), un entretien avec Rumiko Tezuka (fille de l’auteur) et des chapitres d’Astro, Black Jack et Phénix – l’oiseau de feu. Pour plus d’informations, je vous invite à vous rendre ici.

– Osamu Tezuka toujours… Aussi incroyable que ça puisse paraître, cet auteur a été tellement prolifique que l’on trouve encore aujourd’hui de nombreux documents inédits et/ou perdus du mangaka, près de 30 ans après sa mort ! Très récemment ont par exemple été retrouvées des planches de la publication originale de Dust 18 qui n’avaient jusque-là jamais été publiées en livre relié. C’est à présent chose faite grâce aux éditions Rittorsha qui ont sorti tous les chapitres prépubliés et les inédits retrouvés, dans un volume de 400 pages. (Source : Anime News Network)

Au premier semestre 2018, ce sont pas moins de 12 magazines de prépublication de mangas qui ont cessé leur parution au Japon à cause de leur faible tirage et de l’évolution du lectorat, de plus en plus empreint à lire sur smartphone. En 2014, 14 magazines avaient disparu sur la même période (et 36 sur l’année complète), mais il s’agissait principalement de magazines de seconde zone. Cette année, ce sont des titres très connus qui ont disparu, tels Hana to Yume (lancé en 1977 !), You (1980), Young Animal Arashi (2000)… (Source : Anime News Network)

Nemesis– Et un de plus ! Les éditions Kodansha viennent d’arrêter la publication du magazine Nemesis avec la parution de son 41e numéro en août 2018. Après avoir prépublié des auteurs comme Hiroaki Samura (L’habitant de l’infini, Born to be on air !…), Masato Hisa (Area 51, Grateful Dead…), Cuvie (En scène !…) ou Etorouji Shiono (Übel Blatt…) . Triste nouvelle pour la diversité éditoriale qui se réduit à nouveau et qui se centre sur les magazines plus consensuels.

– Pour fêter les 30 ans de carrière de Taiyô Matsumoto, une mini-exposition s’est déroulée dans le magasin Shibuya Loft de Tokyo du 7 au 20 juillet 2018. Pour l’occasion les visiteurs ne pouvaient pas contempler d’originaux, mais des reproductions de 14 illustrations du mangaka. Il était possible d’acheter de nombreux produits dérivés de ses nombreuses séries à cette occasion… On espère que ça inspirera le Festival international de la Bande Dessinée d’Angoulême ! Quelques photos de l’événement ici.

mangaka bon Mitsuru Adachi– Alors que le manga vient de se terminer au Japon, une exposition autour du travail de Daruma Matsuura sur Kasane – La voleuse de visage se déroulera du 5 au 21 octobre à la galerie Momomogura d’Osaka. Les visiteurs pourront découvrir gratuitement des illustrations, des manuscrits et crayonnés de l’autrice. Un enchantement pour les yeux en perspective !

– Après notamment Kazuhirô Fujita, Taiyô Matsumoto ou Akimi Yoshida, c’est au tour de Mitsuru Adachi (Touch, Rough, H2, Mix…) d’avoir eu le droit à son numéro de Mangaka-bon. Dans ce livre sorti au mois d’août 2018, on peut découvrir des illustrations de l’auteur, une longue rencontre avec le mangaka, une interview de ses différents éditeurs ainsi qu’une galerie de couvertures des séries du mangaka. Pour plus de détails, les amateurs d’Adachi pourront trouver plus d’informations sur cette parution sur Okachi.

– Créée en 1959, la série Kitaro le repoussant de Shigeru Mizuki est plus que jamais d’actualité. Alors que ce manga a actuellement le droit à une nouvelle adaptation animée et une nouvelle réédition de ses volumes papier au Japon, trois autres projets se profilent. Les deux premiers feront la part belle à la réalité virtuelle et souhaitent plonger le lecteur dans le monde des yôkai. Le troisième est un court métrage en 3D qui liera le réel et le monde de Kitaro. Rendez-vous sur Crunchyroll pour plus de détails.

the-ancient-magus-bride-10-jp– Le succès de The Ancient Magus Bride ne faiblit pas au Japon et la série vient d’atteindre les 6 millions d’exemplaires tirés. À l’occasion de la sortie du tome 10, le manga aura le droit à une énième édition limitée (une récurrence rare dans le milieu, car c’est le cas pour chaque tome depuis la sortie du tome 2 !) comprenant une figurine 2D et un livret regroupant les chapitres inédits écrits et dessinés par Nagabe (L’Enfant et le Maudit). Sortira dans le même temps un deuxième fanbook qui reviendra sur les tomes 4 à 6 avec précision.

Il aura fallu attendre 95 tomes, mais il semble que Detective Conan révèlera le 18 octobre un mystère longuement gardé secret par Gosho Aoyama : « l’identité du chef des hommes en noir, celui qui a transformé Shinichi en « Conan » ». (Source : Kana)

– Dans son nouveau livre, Toshio Suzuki (producteur du studio Ghibli) révèle la face cachée du réalisateur de génie qu’était Isao Takahata : un pilier du studio Ghibli en partie vu comme un tyran qui aurait épuisé les équipes et provoqué indirectement la mort de certains, dont Yoshifumi Kondô (Si tu tends l’oreille). Plus d’informations sur ce sujet qui a fait beaucoup parler sur Anime News Network (en anglais) et sur le blog d’Emmanuel Pettini pour avoir une vision plus large de l’ouvrage en question.

– Le célèbre livre Kono Manga ga Sugoi ! dévoile chaque année ses classements des meilleurs mangas de l’année constitués grâce à la participation de nombreux acteurs du milieu. Cette année, la sortie de l’opus annuel sera précédée par la diffusion d’une série documentaire dans laquelle un acteur japonais différent viendra parler de mangas et de leurs adaptations dans chacun des de 11 épisodes annoncés. Cela pourrait être fort intéressants, surtout si le projet est soutenu et chapeauté par les rédacteurs du livre originel. (Source : Okachi)

Mitsuru Kaneko est décédé le 15 juin suite à une maladie. Cet auteur, producteur et créateur d’anime avait débuté à Fuji TV avant de devenir indépendant dans les années 1970. On lui doit notamment Capitaine Flam, Belle et Sébastien ou Les Mystérieuses Cités d’Or.
 

Animation

Les Enfants de la mer de Daisuke Igarashi va avoir le droit à une adaptation en long métrage d’animation. Produit par le studio 4°C (Amer Béton, Mind Game, Mutafukaz…), ce film sera la toute première adaptation animée d’un des mangas de l’auteur. Nommée à deux reprises aux Prix Culturel Osamu Tezuka, la série a remporté le 8e prix d’excellence aux Japan Media Arts Festival ainsi que le Grand Prix du 38e Prix de l’Association des auteurs de bande dessinée Japonais. Pas de date de sortie annoncée pour le moment… mais on vous tiendra au courant, car ça risque d’en mettre plein la vue et on espère bien que cet auteur pourra enfin connaître un vrai succès suite à cette mise en avant cinématographique !Les enfants de la mer

Mix, dernière série en date de Mitsuru Adachi, va être adaptée en série animée en 2019. Cette série se déroulant dans le même établissement scolaire que sa série phare Touch n’a certainement pas encore révélé toute sa latitude, mais a déjà su trouver son public au Japon. Cette adaptation animée permettra peut-être aux lecteurs du reste du monde de découvrir cette série restant cependant bien plus discrète à l’étranger.

– Alors que le film Nicky Larson sera le 6 février 2019 dans les cinémas français, une adaptation en film d’animation se prépare pour le 8 février 2019 au Japon. Le studio Sunrise est à la production et proposera de retranscrire l’univers du manga en le transposant à notre époque. Quoi qu’il en soit, cette version animée sera semble-t-il bien plus proche et fidèle du manga City Hunter, que son adaptation par le cinéma français qui semble partie pour se baser sur la version française du dessin animé diffusée à l’époque du Club Dorothée (version moins fidèle et plus délirante que l’originale). Bande-annonce officielle :

– Lors du Festival international du film d’animation d’Hiroshima, Masao Maruyama a déclaré qu’un scénario pour l’adaptation du manga Opus de Satoshi Kon en long métrage d’animation est en cours d’élaboration. Espérons que le projet aboutisse réellement car ce diptyque est l’un des mangas les plus intéressants de l’auteur, et ceci même s’il est inachevé ! (Source : Anime News Network)

– Après plusieurs départs à la retraite avortés, Hayao Miyazaki travaille sur son nouveau long métrage d’animation. Toshio Suzuki a révélé pendant la promotion de son nouvel ouvrage que si le film est déjà en production depuis plus de 2 ans, Hayao Miyazaki aurait au moins besoin de 3 à 4 ans de travail supplémentaires pour venir à bout de son projet…. Il faudra donc prendre votre mal en patience avant de pouvoir découvrir ce nouveau (et dernier ?) film de la figure phare du studio Ghibli.

Nouvelles séries

Inio AsanoInio Asano (Bonne nuit Punpun, La fille de la plage, Solanin…) reprend son titre Yûsha-tachi laissé en suspens depuis la publication de deux chapitres en 2015 et 2016. Une fois la publication terminée, l’ensemble des chapitres sera publié sous forme d’un one-shot. L’auteur s’est également lancé cet été dans la création d’un essai manga : Mangaka Ningen. Dans chaque chapitre, l’auteur y raconte sa vie personnelle et professionnelle.

Junji Itô (Spiral, Tomie, Gyo…) commence une nouvelle série horrifique au Japon : Akuma no Kikô. Un auteur malheureusement trop rare en France et dont la majorité des titres sont indisponibles et s’arrachent à prix d’or en occasion… Donc, on a malheureusement peu de chances de voir ce nouveau titre de sitôt.

– Alors que Mi Tagawa a mis un point final à sa série Père & Fils cette année au Japon, le voilà déjà de retour avec Korisenman qui mettra en scène une divinité renarde devant s’occuper de son enfant. Pour les plus curieux, trois chapitres sont déjà disponibles en ligne sur le site officiel japonais. En France, le 8e et dernier tome de Père & Fils est prévu pour le 8 octobre 2018.

– Tous deux amateurs éclairés d’Histoire, Kaiji Kawaguchi (Zipang, Spirit of the sun…) et Shinji Makari (Issak, Yugo…) s’associent pour la première fois afin de créer à deux un nouveau manga : Sagara – S no Dôsotai. Avec de telles pointures aux manettes, voilà un titre qui s’annonce forcément prometteur.

– Le célèbre manga Dodoro d’Osamu Tezuka va avoir le droit à un remake par Satoshi Shiki (L’Attaque des titans – Before the fall, Kamikaze…). La série aura pour titre Dororo to Hyakkimaru-den et débutera au mois de décembre dans le magazine Champion Red.

Fin de séries

Dorohedoro de Q. Hayashida s’est terminée au Japon. Cette série horrifique débutée voilà 17 ans est un réel ovni dans le milieu du manga et met en scène des personnages hauts en couleur dans un univers magique déjanté. Un plaisir de lecture incomparable.

Black Torch de Tsuyoshi Takaki s’est terminée avec la parution du tome 5 le 3 août au Japon. Succès immédiat en librairie lors sa sortie en France, ce titre rafraîchissant aux dessins léchés a su séduire sans difficulté. Souhaitant visiblement faire durer un peu plus ce succès et la présence du titre en librairie, les éditions Ki-oon ont prévu de sortir le prochain volume au début de l’année 2019, l’attente va être longue !

L’adaptation en manga du film d’animation L’Île aux chiens de Wes Anderson par Minetarô Mochizuki (Chiisakobé, Dragon Head, Tokyo Kaido…) vient de se terminer suite à la parution du tome relié le 23 août 2018 au Japon. Parution prochaine au Lézard noir ? Quoi qu’il en soit, s’il n’y a pas de problème de droit qui vient s’immiscer dans la publication du titre à l’étranger, le titre devrait assurément nous parvenir rapidement.

– Dans une interview issue du magazine Da Vinci, Nakaba Suzuki a annoncé que son manga Seven Deadly Sins devrait se terminer durant l’été 2019. La série devrait donc faire tout au plus une petite quarantaine de tomes.

Grashros d’Akeji Fujimura et Muneyuki Kaneshiro se termine au Japon. Avec ses 5 tomes, cette série aura plongé les lecteurs 30 000 ans en arrière au milieu des hommes préhistoriques et des créatures gigantesques peuplant alors leurs terres. (Source : Okachi)
 

En bref – International

Le Mari de Mon Frere– On vous parlait des nominés aux Eisner Awards 2018 dans Le Monde du manga 33, les résultats ont été révélés en juillet lors du Comic Con. Alors qu’aucun manga n’avait remporté d’Eisner Award l’année dernière, Gengoroh Tagame et son remarquable Mari de mon frère a décroché l’Eisner Award 2018 de la Meilleure édition américaine d’une œuvre asiatique. Le coffret célébrant les 35 ans d’Akira a raflé les deux prix pour lesquels il était nommé, à savoir la Meilleure maquette et le Meilleur recueil ou projet patrimonial (prix qu’il avait déjà remporté il y a 16 ans !). Sana Takeda gagne pour sa part le prix de la meilleure artiste de couverture, mais aussi celui de Meilleur peintre ou artiste multimédias (récompensant les dessinateurs travaillant en couleur directe). D’ailleurs, la série est multi récompensée cette année, puisqu’elle remporte également le prix de la Meilleure série, le prix de la Meilleure publication pour adolescents (13 – 17 ans) et celui du Meilleure scénariste ! Durant la cérémonie, la mangaka Rumiko Takahashi (Ranma ½, Maison Ikkoku…) a été intronisée dans le Will Eisner Hall of Fame et rejoint les très peu nombreux Japonais à y être entrés : Osamu Tezuka (2002), Kazuo Koike et Goseki Kojima (2004), Katsuhiro Otomo (2012) et Hayao Miyazaki (2014)… Peut-être avant d’être enfin sacrée à Angoulême l’année prochaine, qui sait ! Stéphane Beaujean ayant révélé que l’artiste qui remportait chaque année le plus de suffrages derrière le gagnant était Rumiko Takahashi… Verdict en janvier 2019.

Yoshiharu Tsuge– Les nommés pour les Harvey Awards ont été annoncés en août. Pour la première année, une nouvelle catégorie spécifique aux bandes dessinées japonaises a fait son apparition. Au lieu de se retrouver avec le reste de la production mondiale dans la catégorie « Meilleure édition américaine d’une œuvre étrangère », il y aura donc forcément un titre japonais récompensé chaque année. Le « meilleur manga » de 2018 sera choisi parmi les 5 titres sélectionnés sont Le Mari de mon frère de Gengoroh Tagame, My Hero Academia de Kôhei Horikoshi, Solitude d’un autre genre de Kabi Nagata, Tokyo Ghoul de Sui Ishida et your name. de Makoto Shinkai et Ranmaru Kotone.

– Après des années à tenter de convaincre l’auteur, les éditions Drawn & Quarterly vont enfin publier 7 volumes de Yoshiharu Tsuge pour un total 1 500 pages. Pilier du gekiga, il a jusqu’alors quasi systématiquement refusé de publier ses œuvres à l’extérieur de son pays. Il lâche enfin du leste (malheureusement, il semble que ce soit à cause de problèmes de santé), et cela s’annonce de bon augure pour d’éventuelles publications françaises d’autres œuvres de Tsuge en plus de la réédition de L’Homme sans talent déjà prévu pour novembre… Le premier tome sortira fin 2019 aux États-Unis, et les autres suivront avec 2 à 3 années d’écart à chaque fois.

– Le 4 juillet 2018 est sorti aux États-Unis une édition de luxe bien particulière pour Lone Wolf and Cub. Cette « Gallery Edition » reprend 111 planches originales à leur taille originelle, dont le tout dernier chapitre de la série de Kazuo Koike et Goseki Kojima. Se retrouvent en face à face des reproductions fidèles aux originaux scannées par l’éditeur Dark Horse Comics et leur adaptation en anglais. C’est une occasion unique au monde de pouvoir se rendre compte du rendu de planches originales et de toute la maîtrise graphique de Goseki Kojima. Un livre à mettre dans toutes les mains des collectionneurs et des amateurs d’art. Quelques autres photographiques de l’ouvrage sont disponibles ici.

Lone Wolf and Cub Gallery Edition

– Alors que le titre avait fait un flop à sa sortie en France aux éditions Kami, Tokyopop a annoncé qu’ils allaient publier aux États-Unis la toute nouvelle version collector des mangas Aqua et Aria. En France, les éditions Ki-oon publient Amanchu !, mais le titre n’a pas non plus trouvé un très fort écho auprès du lectorat… Peut-être que la seule solution pour les lecteurs amateurs de Kazuo Amano est finalement de se tourner vers cette version américaine.

– À l’occasion de la sortie de l’anime sur Amazon Prime, Viz Media a décidé de rééditer le manga Banana Fish aux États-Unis. En France, la série a été publiée intégralement par les éditions Panini Manga avant d’être en arrêt de commercialisation. À sa sortie, le public n’était semble-t-il pas prêt à lire ce genre de titre, polar de genre aux dessins typés shôjo, et finalement très peu de lecteurs ont la série intégrale. Elle s’arrache actuellement à prix d’or sur le marché d’occasion et aucune réédition ne semble prévue chez, dommage !

Moto Hagio– Alors qu’elle est tristement absente de nos librairies françaises, Moto Hagio a la chance d’être plus publiée de l’autre côté de l’océan Atlantique. En effet, les éditions Fantagraphics annoncent la sortie en 2019 ou 2020 de la série Poe no Ichizoku. Cette série qui est composée de 5 volumes regroupant des histoires courtes racontant l’histoire d’un vampire ayant vécu plus de 200 ans. En France, seule l’anthologie proposée par les éditions Glénat depuis 2013 est encore disponible.

– Un nouvel éditeur de manga se lance sur le marché aux États-Unis dès cette fin d’année 2018 : Denpa. À la tête de cette nouvelle maison d’édition se trouve Ed Chavez, ancien directeur marketing des éditions Vertical et ex-vice-président de Fakku (plus gros éditeur de hentaï aux États-Unis). Dans ses cartons se trouvent déjà quelques titres pour ados/adultes et une grande diversité : Urotsukidoji de Toshio Maeda, Dans l’intimité de Marie, Kaiji (un manga sur les jeux de hasard, culte au Japon, mais au dessin peu vendeur), un titre d’auteur écrit par Panpanya, un titre de Shintaro Kago (Carnets de massacre, Fraction…), un autre de Hiroyuki Asada et un artbook de Range Murata… Une affaire à suivre pour les lecteurs de la langue de Shakespeare !

– Alors que l’accueil des fans a été plus que mitigé à la sortie du premier film, Netflix va produire un deuxième long métrage sur Death Note. Si cela peut paraître bien étrange, cela signifie certainement qu’en dehors des lecteurs du manga originel, les spectateurs ont été convaincus par cette adaptation…

 

Dernières lectures conseillées

Lectures Juillet Aout 2018Après la pluie #5 – Jun Mayuzuki – Kana.
Blue Giant #2 – Shinichi Ishizuka – Glénat.
Happiness #3 – Shuzo Oshimi – Pika.
Holiday Junction – Keigo Shinzo – Le lézard noir.
Inspecteur Kurokôchi #18 – Takashi Nagasaki & Kôjo Kôno – Komikku.
Kingdom #1-2 – Yasuhisa Hara – Meian.
L’atelier des Sorciers #2Kamome Shirahama – Pika.
Le Chant des souliers rouges #6 – Mizu Sahara – Kazé.
Le vieil homme et son chat #1 – Nekomaki – Casterman.
Lost Children #2 – Tomomi Sumiyama – Ki-oon.
Magical Girl Holy Shit #1 – Souryu – Akata.
Noise #1 – Tetsuya Tsutsui – Ki-oon.
Our Summer Love – Takeru Furumoto – Delcourt/Tonkam.
Rien ne fera venir le jourYoshihiro Tatsumi – Cornélius.
Riku-do #10 – Toshimitsu Matsubara – Kazé.
Space Brothers #23 – Chûya Koyama – Pika.
Sunny Sunny Ann ! – Miki Yamamoto – Pika.
Un pigeon à Paris #2 – Lina Foujita – Glénat.
Ushijima #38 – Shôhei Manabe – Kana.
Voyage au Centre de le Terre #4 – Jules Verne & Norihiko Kurazono – Pika.

 

Les nouveautés du mois de septembre à surveiller

05/09 – Le vieil homme et son chat #1 – Nekomaki – Casterman.
En cours – 4 tomes – 15 € – #TrancheDeVie #Chat #TroisièmeÂge
Nouveaute Septembre 201806/09 – Noise #1 – Tetsuya Tsutsui – Ki-oon.
Création Ki-oon – 7,90 € – #Thriller #Société #Campagne
06/09 – Errances d’Emanon – Shinji Kajio & Kenji Tsuruta – Ki-oon.
One-shot – 15 € – #TrancheDeVie #Contemplation #Philosophie
13/09 – Deux femmes – Song Aram – çà & là.
One-shot – 18 € – #Femme #Amitié #Autobiographie
13/09 – Goodnight, I love you… #1 – John Tarachine – Akata.
Terminé – tomes – 8,05 € – #RoadTrip #Voyage #Famille
15/09 – Kingdom #1 – Yasuhisa Hara – Meian.
En cours – 51 tomes – 6,95 € – #Histoire #Action #Aventure
20/09 – L’auto-école du collège Moriyama – Keigo Shinzo – Le lézard noir.
Terminé – One-shot – 13 € – #TrancheDeVie #Amitié #PermisDeConduire
21/09 – Le rêve de mon père #1 – Taiyou Matsumoto – Kana.
Terminé – 3 tomes – 12,70 € – #Enfance #BaseBall #Apprentissage
26/09 – La fille du temple aux chats #1 – Makoto Ojiro – Soleil Manga.
En cours – 8 tomes – 7,99 € – #Chat #Campagne #TrancheDeVie
26/09 – Les mauvaises herbes – Keum suk Gendry-Kim – Delcourt.
One-shot – 29,95 € – #Histoire #Femme #Corée
27/09 – Marion #1 – Yuu Hikasa – Komikku.
Terminé – 2 tomes – 8,50 € – #Paris #Guerre #Chant
27/09 – Mon père alcoolique et moi – Mariko Kikuchi – Akata.
One-shot – 9,65 € – #Addiction #Société #Autobiographie

Dernières chroniques asiatiques sur BoDoï

La Légende du héros chasseur d’aigles #1-6, La Virginité passé 30 ans, souffrances et désirs au quotidien, Cuisine chinoise.

Sélection de couvertures japonaises #CoverLover

CoverLover Juillet Aout 2018

Pour plus de couvertures, cliquez ici : https://twitter.com/i/moments/1041821085573029888

Pour suivre en continu l’actualité manga, les coups de cœur et bien plus encore… suivez @RemiNoTsundoku sur Twitter, Facebook ou Instagram. Bonne lecture !

(Sources : sauf mention contraire ou redirection précise, les informations sont issues de sources plurielles et complémentaires et en grande partie de Heiji-sama (via Okachi), Manga News, Crunchyroll, Anime News Network et Comic Natalie)

Commentaires

  1. Weber Sebastien

    Plein d’infos dans ce numéro ! Qui vont me couter cher surement ^^,
    Merci et encore bravo pour votre travail !

  2. Rémi I.

    Merci pour ce nouveau retour positif et bonnes lectures !
    (et désolé, j’espère que votre banquier ne m’en voudra pas trop :p)

  3. Weber Sebastien

    En effet lire et découvrir toutes ces œuvres, ça a un coût non négligeable ^^;
    D’autant plus quand, comme moi, on essaye de suive l’actualité tout en rattrapant son ‘retard’ sur les classiques. Vos dossiers m’aident à faire mes choix mais aussi à regarder dans des directions qui ne me seraient pas venus spontanément.

    Et comme je ne sais pas où le faire, je signale ici à toutes fins utiles que le monde du manga n°13 n’est plus consultable en l’état ^^

  4. Rémi I.

    En effet, les deux vidéos ont sauté depuis le temps… (7 ans !)

    Il faudrait chercher, mais ça devrait être disponible sur un des grands sites de vidéos en ligne 😉

  5. Weber Sebastien

    Ha mais en fait quand je me rends à l’adresse du monde du manga N°13 je suis automatiquement et systématiquement redirigé sur le site ankama.com vers une page 404 et impossible de lire la moindre ligne du dossier. Mais si vous n’avez pas la même erreur ça doit peut être provenir de mon Firefox. J’essaierai avec un autre navigateur à l’occasion.

    Je n’aurai pas dis que le dossier n’est plus consultable en l’état seulement à cause d’une vidéo qui ne s’affiche plus xD

  6. Rémi I.

    Après vérification, j’y avais accès par le biais de mon espace administrateur, mais le lien était effectivement défectueux pour les lecteurs.

    Tout est à présent rentré dans l’ordre et vous pouvez dorénavant consulter ce numéro sans être mystérieusement redirigé sur le site d’Ankama (mais sans les deux vidéos, donc).

    Merci pour votre retour et votre œil attentif !

    Bonne lecture.

Publiez un commentaire